Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Fère-en-Tardenois (Aisne). Château de Fère

Responsable d’opération : Thierry Galmiche
p. 302

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : département de l'Aisne

Texte intégral

1Classé au titre des monuments historiques en 1862, le château de Fère est propriété du département de l’Aisne. Préalablement à des travaux de restauration et de mise en valeur, une étude intégrant recherche historique, campagne de relevés, sondages géotechniques et sondages archéologiques a été réalisée.

2Le château de Fère-en-Tardenois est construit sur une butte de sable d’une vingtaine de mètres de hauteur entourée d’un fossé large et profond. Il est cité par Hincmar de Reims dès le ixe s. puis par Flodoard en 958. En 1206, la comtesse Blanche de Champagne accorde à Robert II de Dreux et de Braine le droit de rebâtir une forteresse. L’édifice construit décrit un heptagone irrégulier flanqué d’une tour à chaque angle. Un mur de soutènement, entouré de neuf tourelles semi-circulaires dont seulement huit sont aujourd’hui conservées, est ensuite aménagé sur le pourtour de la plateforme. Au xvie s., l’intérieur de la forteresse est profondément remanié par le connétable Anne de Montmorency. À partir de 1779, le château est utilisé comme carrière de pierre.

3Deux sondages ont été réalisés de part et d’autre de la courtine côté SE au niveau d’une tour de l’enceinte. Ces investigations ont été approfondies jusqu’à l’apparition du substrat géologique à une profondeur comprise entre 1,1 et 1,4 m. Ce résultat permet de relativiser l’importance de l’exhaussement du relief originel.

4À l’intérieur de la cour, quatre trous de poteau ont été mis au jour. S’il n’est pas possible de préciser à quelle structure ils appartenaient, ils témoignent de constructions antérieures au xve s. Les caractéristiques de ces poteaux excluent un aménagement provisoire lié à un chantier de construction. Les hypothèses d’un état primitif du château, d’un aménagement plus tardif ou d’un bâtiment à usage de commun ont été proposées. À l’intérieur de l’enceinte, l’absence de maçonneries ou de niveaux de sol en lien avec la forteresse construite par Robert II de Dreux au début du xiiie s. est notable. L’observation des niveaux de circulation nous invite à conclure que ce constat s’explique plutôt par l’absence de construction monumentale au xiiie s. dans cette partie de la cour que par un arasement général du sol lors de la restructuration du château par Anne de Montmorency. Côté extérieur, les bases des fondations de la courtine et de la tour ont été vues. Le chaînage de ces deux maçonneries indique leur contemporanéité. L’absence de tout autre élément archéologique attribué au xiiie s. s’explique probablement par un arasement général de cet espace. Ces travaux pourraient être contemporains de l'aménagement du mur polygonal à neuf tourelles, ils auraient permis l’installation d'une terrasse d'artillerie abandonnée ensuite par Anne de Montmorency. L’hypothèse d’une absence pure et simple d'aménagements à l'extérieur de l’enceinte, dans ce secteur, peut également être proposée.

5Au xvie s., une maçonnerie d'une facture relativement semblable à celle des constructions du xiiie s. est mise en place pour servir de fondation à un mur de galerie. À cette époque, le sol de la cour est pavé. Le pendage de ce pavement permet l’écoulement des eaux vers un puits situé en partie orientale de la cour, devant les cuisines. Au vu des restes archéologiques mis au jour, l'espace à l'extérieur du château était peut-être également pavé. Hormis son aspect esthétique, cette enveloppe en grès aurait permis de limiter l'infiltration d'eau dans une butte de sable de nature géologique instable et fragile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Galmiche, « Fère-en-Tardenois (Aisne). Château de Fère »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 302.

Référence électronique

Thierry Galmiche, « Fère-en-Tardenois (Aisne). Château de Fère » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 29 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17406

Haut de page

Auteur

Thierry Galmiche

département de l'Aisne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thierry Galmiche

département de l'Aisne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals