Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 3. – Projets collectifs de r...Autun (Saône-et-Loire). La Geneto...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 3. – Projets collectifs de recherche

Autun (Saône-et-Loire). La Genetoye, temple « de Janus »

Responsable d’opération : Martine Joly
Notice rédigée avec Philippe Barral et Valentin Chevassu
p. 311

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Traces UMR 5608

Texte intégral

1Des prospections géophysiques (radar-sol) menées en 2013 sous la direction de G. Bossuet et Cl. Laplaige ont mis en évidence les traces d’une enceinte circulaire autour d’une tour encore en élévation correspondant à la cella d’un temple antique de type fanum et ont conduit à suspecter une occupation médiévale à la Genetoye. Les sondages de 2013 et les campagnes de fouille qui ont suivi, de 2014 à 2016, ont permis de décrire la morphologie et le remplissage des fossés de cette enceinte fossoyée, dont la largeur est comprise entre 5,80 et 6,50 m, pour une surface enclose d’environ 40 m de diamètre. Le plan général de cette enceinte reste toutefois incomplet du côté nord, en raison de la présence de la route. Des trous de poteau, associés à un rétrécissement du fossé, ont été découverts et témoignent d’un probable système de porterie. L’irrégularité du tracé et de la forme des fossés ainsi que les dimensions de l’enceinte sont tout à fait comparables aux caractéristiques des fortifications de terre du Moyen Âge classique.

2Un second état d’occupation médiévale a été découvert, il consiste en plusieurs bâtiments, dont l’un est pourvu d’une fosse de stockage de chaux, associés à un espace d’artisanat métallurgique et en diverses structures maçonnées ou fossoyées. Le mobilier attribuable à la période médiévale est relativement peu abondant par rapport à la quantité de matériel livrée par les périodes antérieures. Il est toutefois possible de définir deux états d’occupation successifs assez bien calés chronologiquement.

3L’état médiéval 1, datable des xie-xiiie s., correspond au fonctionnement de l’enceinte fossoyée, associée à un ensemble de trous de poteaux ainsi qu’à un réaménagement de la cella du temple. Le comblement des fossés marque la transition avec l’état médiéval 2, durant lequel le secteur est occupé par de petits bâtiments liés à un habitat rural daté des xve-xviie s.

4L’occupation médiévale de La Genetoye révèle la réutilisation d’un temple antique en tant que tour forte au sein d’une enceinte fossoyée. C’est cette réutilisation qui a permis la conservation des quelques édifices gallo-romains encore en élévation de nos jours en France. Cette occupation médiévale n’avait toutefois jamais été prouvée ici, car elle a laissé peu de traces.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Joly, Philippe Barral et Valentin Chevassu, « Autun (Saône-et-Loire). La Genetoye, temple « de Janus » »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 311.

Référence électronique

Martine Joly, Philippe Barral et Valentin Chevassu, « Autun (Saône-et-Loire). La Genetoye, temple « de Janus » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17486 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.17486

Haut de page

Auteurs

Martine Joly

Traces UMR 5608

Articles du même auteur

Philippe Barral

Articles du même auteur

Valentin Chevassu

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Martine Joly

Traces UMR 5608

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search