Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...IV. – Sépultures et nécropolesIV. 1. – Opérations de terrainSaint-Rémy (Deux-Sèvres). Place d...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Saint-Rémy (Deux-Sèvres). Place de l'église

Responsable d’opération : Emmanuel Barbier
p. 317-318

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0148130

Texte intégral

1Le développement du bourg de Saint-Rémy, situé dans la plaine à une dizaine de kilomètres au nord de Niort, demeure relativement méconnu. Le village semble s’être concentré en marge d'un prieuré, situé au nord du bourg, dépendant alors de l’abbaye voisine de Saint-Liguaire. L’église, qui faisait vraisemblablement office d’église paroissiale, fut saccagée durant les guerres de Religion, seuls le chœur et son abside témoignent encore du chantier roman du xiie s. Une imposante tour d’escalier, apposée contre le clocher, suggère une distribution plus complexe des parties sommitales, possiblement héritées de travaux de mise en défense, non perceptibles en l’état.

2Un projet d’aménagement de bassin d’orage au sud de l’église, dans ce contexte particulièrement sensible, a motivé la réalisation de deux tranchées de diagnostic archéologique.

3Deux types d’occupation ont été observés. La première consiste en une activité vraisemblablement intense d’extraction de matériaux. Deux carrières ouvertes ont été sommairement dégagées. Ce genre d’activité fut largement pratiqué au sein de la plaine calcaire afin de récupérer principalement des moellons. La plupart des bâtiments et des murets du bourg témoignent encore de cet usage dans la construction. Or, l’activité révélée au gré des tranchées paraît relativement ancienne étant donné l’installation de nombreuses sépultures dans les niveaux de comblement.

4Près de quinze sépultures ont en effet été identifiées. Au moins trois phases d’inhumation se succèdent, mêlant différents types d’architecture funéraire, depuis les sépultures en coffrage de pierre avec couvertures maçonnées pour les plus anciennes (xiie-xiiie s.) jusqu’aux sépultures en cercueils (xve-xvie s.). Au sortir des guerres de Religion, l’espace funéraire ne se développe plus sur ce secteur périphérique à l’église, cette observation allant à l'encontre des informations issues du plan cadastral du début du xixe s. Seul un dégagement plus exhaustif de l'espace funéraire permettrait de préciser ces questions. Un terrassement du cimetière paraît en effet très probable en raison du très faible enfouissement des différentes inhumations.

5Malgré son extension très limitée, ce diagnostic a livré un ensemble d’informations inédites liées tant au développement du bourg et de son prieuré qu’à la gestion de l’espace funéraire dans un contexte non exclusivement paroissial.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Barbier, « Saint-Rémy (Deux-Sèvres). Place de l'église »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 317-318.

Référence électronique

Emmanuel Barbier, « Saint-Rémy (Deux-Sèvres). Place de l'église » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17551 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.17551

Haut de page

Auteur

Emmanuel Barbier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Barbier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search