Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Sainte-Livrade-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Esplanade Saint-Martin

Responsable d’opération : Guillaume Seguin
p. 318-319

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Éveha, Mairie de Sainte-Livrade-sur Lot

Texte intégral

1Dans le cadre de l'aménagement de l'esplanade Saint-Martin à Sainte-Livrade-sur-Lot, une opération de suivi archéologique a été mise en œuvre, entre avril et juin 2017, sur 210 m de tranchées destinées à recevoir de futurs réseaux enterrés. Le site était connu comme recelant l'emplacement de l'église Saint-Martin de Maumiar, attestée dans les textes dès 1117 et dans laquelle des messes furent célébrées jusqu'en 1712. Elle fut entièrement détruite dans le courant du xviiie s. et sa localisation précise perdue. L'esplanade a connu par la suite de nombreux aménagements qui ont lourdement porté atteinte à l'intégrité des vestiges archéologiques. Les sondages ont permis d'observer des segments de murs entièrement récupérés, associés à un mince niveau de préparation constitué de mortier gris mêlé à des gravillons, quelques inclusions de terre cuite et des nodules de mortier blanc. S'il n'est pas possible d'attester que ces modestes vestiges sont bien ceux de l'église disparue, ils sont du moins les plus convaincants mis au jour au cours de l'opération.

2Par ailleurs, le tracé des tranchées a permis la localisation de 212 fosses, dont 190 ont pu faire l'objet d'une fouille attestant leur caractère sépulcral. Les limites du cimetière n'ont pu être atteintes, celui-ci semblant se développer au-delà de l'esplanade actuelle. L'échantillon exhumé se compose de 143 individus adultes (33 femmes, 30 hommes, 80 indéterminés) et 49 sujets immatures. Au moins cinq modes d'inhumation ont été distingués :

  • sépulture à fosse anthropomorphe avec aménagement céphalique (xie-xiie s.),
  • sépulture à large fosse, avec aménagement des parois par des planches de bois calées par des moellons calcaires (xiie-xiiie s.),
  • sépulture en pleine terre (xiie-xvie s.),
  • sépulture avec coffrage des parois par des briques de terre cuite (xiiie-xive s.),
  • coffre maçonné, avec couvercle en dalles de terre cuite disposées en bâtière (xiiie-xive s.).

3Le peu de mobilier livré par les tombes laisse entrevoir une pleine activité du cimetière entre le xiie et le xive s. Un pégau en position primaire de dépôt, sans doute destiné à contenir de l'eau bénite, est présent dans cinq sépultures féminines. Cependant, l'échantillon numérique est trop faible pour en tirer une quelconque conclusion. On remarque également le dépôt de deux tirelires, malheureusement vides. Par ailleurs, deux sépultures de pèlerins sont attestées par la présence de coquilles Saint-Jacques, portées dans un cas au niveau de l'épaule (accrochée au manteau ?) et dans l'autre au niveau de la hanche (accrochée à la panetière ?). Chaque individu étant doté d'un grand bâton (longueur de la hampe estimée à 1,80 m) muni d'un imposant talon en fer, qui évoque davantage une arme d'auto-défense qu'une canne de marche. Les deux pèlerins étaient de sexe masculin et décédés à un âge avancé. L'un d'eux souffrait d'une infection profonde et généralisée (probablement la tuberculose) susceptible d'être à l'origine du décès.

Sainte-Livrade-sur-Lot, esplanade Saint-Martin, fer de bourdon de pèlerin.

Sainte-Livrade-sur-Lot, esplanade Saint-Martin, fer de bourdon de pèlerin.

Dessin J. Mousset, Éveha 2017, radiographie laboratoire Arc’Antique

Haut de page

Table des illustrations

Titre Sainte-Livrade-sur-Lot, esplanade Saint-Martin, fer de bourdon de pèlerin.
Crédits Dessin J. Mousset, Éveha 2017, radiographie laboratoire Arc’Antique
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17559/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 556k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Seguin, « Sainte-Livrade-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Esplanade Saint-Martin », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 318-319.

Référence électronique

Guillaume Seguin, « Sainte-Livrade-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Esplanade Saint-Martin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17559

Haut de page

Auteur

Guillaume Seguin

Éveha

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Seguin

Éveha

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals