Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
V. – Installations artisanales
V. C1. – Autres installations artisanales : opérations de terrain

Arras (Pas-de-Calais). Site Édouard Herriot

Responsable d’opération : Yann Henry
Notice rédigée avec Alain Jacques
p. 328

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Service archéologique municipal de la ville d’Arras

Texte intégral

1Un projet de construction de logements au sud d’Arras, rue Alexandre Ribot, est à l’origine d’une opération de sondages archéologiques. La zone d’étude se situe sur un léger versant exposé au N-NO le long de la rue Alexandre Ribot, autrefois appelée « Petit Chemin de Beaurains à Arras ». Ce lieu-dit « Audessous Dela Pillotte » est totalement voué à du parcellaire agricole et il apparaît également sur le plan cadastral napoléonien un nombre important de moulins dans ce secteur. L’ensemble des creusements réalisés sur la zone nous a permis de replacer avec précision l’un d’eux et d’identifier les fondations cruciformes d’un moulin à vent sur pivot ou moulin pioche. Cette version la plus ancienne de moulin était composée d’une cage en bois faite de planches verticales ou essentes. Le soutènement du moulin mis au jour sur le site était constitué de quatre plots ou dés de maçonneries élaborés à partir de blocs calcaires taillés de récupération et de briques rouges. Ils ont été réalisés dans des fosses rectangulaires d’une ouverture d’1,58 m × 1,80 m avec un fond de creusement situé à plus ou moins 0,15 m dans le substrat crayeux. Avec une emprise au sol de 51,84 m2, ils réceptionnaient les poutres en bois ou croisées, support du pivot et de toute la structure. Aux fondations de ce moulin, il nous faut ajouter la présence de deux fosses aux profils irréguliers. Ces creusements linéaires de 3 et 4,50 m de longueur pour une largeur de 0,50 m ont une profondeur comprise entre 0,15 et 0,25 m. Il est difficile d’attribuer une fonction à ces structures. Les différents documents consultés nous montrent la présence d’éléments situés à l’extérieur du moulin, comme l’échelle, la queue ou guivre, la dame ou le treuil. Faut-il y voir les vestiges de points d’ancrage de certains de ces éléments ? Pour conforter la datation postmédiévale suggérée par le mobilier archéologique prélevé au cours de l’étude de ces deux fosses, nous nous appuierons également sur la réglementation visant la construction des moulins à vent. Les sources archivistiques nous permettent d’envisager un terminus post quem pour l’implantation de ce dernier. Celle-ci concerne la distance minimum à respecter vis-à-vis de la voirie, comme le confirme l’arrêt du conseil d’Artois du 13 juillet 1774 qui la fixe à 200 pieds soit 62 m. La réglementation fixant un espace minimum entre le moulin et les voies de circulation sera reprise au xixe s. et amenée à 70 m. Le relevé réalisé au cours de notre opération replace les vestiges de ce moulin à une distance de 130 m de la rue Alexandre Ribot ou « Petit Chemin de Beaurains à Arras ». La mise au jour des fondations de ce moulin à vent rappelle l’importance de la production d’huile végétale à Arras. Son marché au grain compte parmi les plus importants de France au xixe s. La filière, en plein essor dans la première moitié du xixe s., connaît son apogée vers 1865. Apparue à Arras à la veille de la révolution, cette industrie produit de l’huile pour l’alimentation et l’éclairage. En 1845, on dénombre 23 moulins de ce type sur le territoire. Un engourdissement économique dans la seconde moitié du xixe s., la modernisation et l’industrialisation de la production et enfin la première guerre mondiale sonneront le glas des moulins à vent.

Arras, site Édouard Herriot, vue d’ensemble des fondations du moulin à vent sur pivot – vue prise du sud.

Arras, site Édouard Herriot, vue d’ensemble des fondations du moulin à vent sur pivot – vue prise du sud.

Cl. Y. Henry

Haut de page

Table des illustrations

Titre Arras, site Édouard Herriot, vue d’ensemble des fondations du moulin à vent sur pivot – vue prise du sud.
Crédits Cl. Y. Henry
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17662/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 984k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Jacques, « Arras (Pas-de-Calais). Site Édouard Herriot »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 328.

Référence électronique

Yann Henry, Alain Jacques, « Arras (Pas-de-Calais). Site Édouard Herriot » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17662

Haut de page

Auteur

Alain Jacques

Service archéologique municipal d’Arras

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Yann Henry

Service archéologique municipal d’Arras

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals