Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
V. – Installations artisanales
V. C1. – Autres installations artisanales : opérations de terrain

Fourgs (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon

Responsable d’opération : Valentin Chevassu
p. 328-329

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Chrono-Environnement UMR 6249

Texte intégral

1Le programme ArchéoPal haut Jura vise à documenter l’évolution diachronique des formes d’occupation et de mise en valeur de la montagne jurassienne, secteur longtemps resté à l’écart de la recherche archéologique. Dans ce cadre, diverses opérations de fouilles, prospections, analyses de relevés Lidar et études paléoenvironnementales ont été menées depuis 2015 dans le secteur de la combe du Voirnon (1100-1280 m), afin de caractériser l’impact des activités humaines anciennes dans un secteur d’altitude.

2Conservé sous forme d’un tertre de 8 m de diamètre, le four à poix médiéval de la Beuffarde avait été identifié en 2016 et a fait cette année l’objet d’une fouille intégrale. Au centre du relief, la chambre de chauffe forme une sorte d’entonnoir en pierres calcaires et argile percé de deux ouvertures, dans laquelle le bois résineux était entassé afin de subir une combustion étouffée. À l’est, un orifice de vidange débouche sur un vaste épandage de cendres et charbons. Au sud, un caniveau permettait l’écoulement de la poix dans un bassin constitué de grosses pierres jointoyées à l’argile et protégé par un bâtiment sur poteaux dont plusieurs éléments gorgés d’eau ont été retrouvés. Ces structures présentent les traces d’au moins quatre reconstructions ou réaménagements successifs. Une série de datations par 14C et dendrochronologie confirme la longue utilisation du four, du début du xie s. à la fin du xiie s. Des analyses anthracologiques, dendrologiques et chimiques sont en cours afin de préciser les procédés de cuisson et les types de bois utilisés.

3Trois sondages ont également permis la caractérisation d’un habitat ruiné voisin du four, qui n’a en fait aucun lien avec celui-ci. Les structures mises au jour ont en effet été datées des xvie-xviie s. grâce à un abondant mobilier métallique et céramique.

4Les recherches documentaires menées en parallèle montrent que ce type de structures, sites médiévaux de production de poix ou écarts modernes, sont largement répandus dans le massif jurassien et sont sans doute assez représentatifs des différentes phases de son anthropisation. Les quelques exemplaires localisés n’ont pour autant jamais fait l’objet d’inventaires ou d’études archéologiques et offrent ainsi de larges perspectives de recherche dans le secteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valentin Chevassu, « Fourgs (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 328-329.

Référence électronique

Valentin Chevassu, « Fourgs (Les) (Doubs). La Beuffarde/Combe du Voirnon » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17666

Haut de page

Auteur

Valentin Chevassu

Chrono-environnement UMR 6249

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Valentin Chevassu

Chrono-environnement UMR 6249

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals