Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Diagnostics et surveillances de travaux

Lyon (Rhône). Île-Barbe

Responsable d’opération : Nicolas Reveyron et Charlotte Gaillard
p. 209

Entrées d’index

Année de l'opération:

2008
Haut de page

Texte intégral

1L’ancienne abbaye de l’Île-Barbe se situe au nord de Lyon, sur le cours de la Sâone. Sa première mention remonte au début du ve s. ; prospère durant tout le Moyen Âge, elle est sécularisée en 1551, puis vendue comme bien national à la Révolution. Au sein de cette abbaye, la chapelle Notre-Dame accueille un pèlerinage régional assez important durant tout le Moyen Âge et l’époque moderne. L’étude archéologique partielle de cette chapelle a été réalisée dans le cadre d’une thèse.

2Cet édifice est formé d’une nef unique, avec clocher et abside à l’est, flanquée au nord et à l’ouest d’une galerie de circulation. Les restaurations entreprises sur la travée orientale de la galerie nord ont permis une première surveillance archéologique en janvier 2008 ; les sondages et consolidations d’urgence réalisés sur l’abside et la travée sous clocher par la restauratrice Florence Cremer ont abouti à une collaboration très fructueuse qui a porté sur une étude du bâti et une analyse stratigraphique fine.

3L’intervention archéologique s’est déroulée selon plusieurs modalités : observation fine des parements décroûtés en partie ou en totalité ; relevés partiels ou au pierre à pierre ; identification des matériaux ; caractérisation des mortiers. Ce travail a permis d’appréhender un espace complexe, et de proposer une chronologie relative fondée autant que possible sur la stratigraphie des enduits.

4Deux états ont été clairement identifiés. Dans un premier temps, abside et travée sous clocher sont édifiées, liées par un chaînage de blocs de grès. L’abside est percée d’au moins deux baies en plein cintre (nord et est), ainsi que la paroi nord du clocher. L’observation des parties basses de ce clocher révèle un appareil en moellons de calcaire gris très froid, différent de celui de l’élévation en petit appareil de calcaire jaune. Dans un second temps, la travée orientale de la galerie nord est accolée au nord de l’abside. Deux portes basses indiquent l’importance de cet espace qui relie abside, clocher, galerie nord ainsi que divers accès extérieurs.

5De nombreux aménagements rendent plus complexes l’histoire du bâtiment. Les baies sont murées (baies nord du clocher et de l’abside), réinsérées (baies sud de l’abside et du clocher), ou leur ouverture modifiée (baies est et nord de la galerie). Par ailleurs, chapiteaux et pilastres sont réinsérés dans la galerie. Enfin, une porte, qui assure la circulation actuelle entre galerie et abside, et deux autres situées en hauteur sont percées dans le mur du clocher. Il faut sans doute imputer ces changements des modes de ­circulation à un important rehaussement des sols : une base de colonne se situe à 1,47 m en dessous du sol actuel.

6L’édifice subit donc de nombreuses modifications, entre la fin du xiie et le milieu du xvie s. : les éléments datants sont trop fragiles pour proposer un phasage plus précis. L’analyse stylistique des archivoltes des baies de l’abside ou du premier décor indique la fin du xiie/début du xiiie s. pour ce qui concerne le premier état observé de la chapelle. Les chapiteaux de la galerie, qui ont pu être datés du milieu du xiiie s., sont en remploi, et la forme du voûtement semble plus tardive. Par ailleurs, les sources textuelles modernes indiquent une configuration globalement similaire au xvie-xviie s.

7La suite des restaurations doit porter sur le reste de la galerie nord.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Reveyron et Charlotte Gaillard, « Lyon (Rhône). Île-Barbe »Archéologie médiévale, 39 | 2009, 209.

Référence électronique

Nicolas Reveyron, Charlotte Gaillard, « Lyon (Rhône). Île-Barbe » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/19098

Haut de page

Auteurs

Nicolas Reveyron

Charlotte Gaillard

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Nicolas Reveyron

Charlotte Gaillard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals