Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 2. – Fouilles préventives

Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye

Responsable d’opération : Fabrice Mandon
p. 217-218

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1L’ouverture de la tranchée réalisée en septembre-octobre 2008 s’inscrit dans la suite de la précédente campagne de fouilles commencée en 2007, en préalable à la réalisation d’un réseau d’assainissement. Le sondage, effectué dans la rue principale de l’abbaye, à l’ouest des bâtiments conventuels, a permis de compléter les données issues de celui réalisé à l’ouest du clocher-porche de l’église-abbatiale.

2Une occupation des viie-viiie s. (dépotoir), associée à une maçonnerie assez grossière, a été repérée (un niveau équivalent avait fourni une quantité importante de vitrail en 2007). Les murs carolingiens, tous orientés E-O, semblent s’adapter en partie à cette première implantation. Les sols de mortier et les niveaux de démolition des nouvelles constructions sont recoupés par d’importantes tranchées (récupérations). L’interprétation de l’une de ces tranchées reste délicate : ce n’est pas un fossé et son comblement ne correspond pas à la récupération d’un mur lié au mortier. Il peut s’agir du négatif d’un mur en pierres sèches large d’environ 2,5 m et séparant le dépotoir toujours utilisé au sud et les bâtiments carolingiens au nord. L’ensemble est ensuite directement recouvert par un chemin au xie s., serpentant entre les différents bâtiments construits à l’ouest de l’église. Au nord, près de l’église, l’évolution des structures en bois déjà repérées a pu être précisée (2 phases xie et xiie s., destruction à la fin du xiie s.). Au sud, un important bâtiment du xie s. orienté N-S a été retrouvé. Il a été rapidement rasé, vraisemblablement lors de, ou peu après, la construction de l’actuelle aile occidentale des bâtiments conventuels (située plus à l’est) et remplacé au xiie s. par le chemin devenu plus rectiligne. La poursuite de la tranchée vers le sud devrait permettre d’établir les relations entre ce bâtiment et l’aile sud des bâtiments conventuels, dont l’implantation peut être antérieure au xie s.

3Le mobilier est relativement abondant, avec notamment, outre les vitraux, des plaquettes en os et un peigne gravés (ixe-xe s., décor d’ocelles et d’entrelacs). Ces éléments sont associés à de nombreux restes osseux portant des traces de découpe qui ne semblent pas correspondre à des pratiques alimentaires (atelier ?). L’étude de la céramique des xie et xiie s. doit être approfondie (céramique à glaçure mouchetée verte, associée à des formes des xe-xie s., appartenant à plusieurs phases, toutes antérieures à la fin du xiie s.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Mandon, « Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 217-218.

Référence électronique

Fabrice Mandon, « Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/19182

Haut de page

Auteur

Fabrice Mandon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabrice Mandon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals