Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros39Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I 1. – Diagnostics et surveillanc...Metz (Moselle). 46, place Saint-L...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Diagnostics et surveillances de travaux

Metz (Moselle). 46, place Saint-Louis

Grabungsleiter: Marie-Paule Seilly
p. 175-176

Index-Einträge

Jahr der Geländearbeit:

2008
Seitenanfang

Volltext

1Le caractère patrimonial de la place Saint-Louis a incité le SRA à procéder dans l’urgence à un suivi de l’ensemble des travaux qui affectent le sol et les élévations architecturales qui la composent. Les observations sont donc restées lacunaires et aucun décrépissage complémentaire n’a pu être réalisé afin de compléter les relevés.

2La place Saint-Louis, attestée dès la première moitié du xiie s. sous le nom de place du Change, conserve à l’ouest une longue série de façades étroites de quatre à cinq niveaux avec, au rez-de-chaussée, une galerie continue soutenue par des arcades essentiellement en plein cintre. Les analyses dendrochronologiques datent les poutres composant le plafond de cette galerie de la première moitié du xiiie s.

3La ligne de façades côté est a connu des aménagements plus destructeurs, et les immeubles présentent des dispositions attribuables pour l’essentiel aux xviiie, xixe et xxe s. Néanmoins, le décrépissage de la façade du n° 36 a permis le dégagement d’éléments d’architecture médiévaux très fragmentaires (linteaux de porte et de fenêtres).

4Les deux façades du n° 46, à l’angle de la place et de la rue de l’Abreuvoir, sont larges de 8,15 m et de 9,60 m à la base ; elles montrent trois niveaux sous toiture. Au rez-de-chaussée, des percements récents ont détruit une porte ancienne dont des fragments de piédroit et de linteau chanfreinés sont encore conservés in situ.

5Le premier étage s’organise autour d’une série de quatre grandes fenêtres rectangulaires très rapprochées. Leur installation en sous-œuvre a entièrement détruit les aménagements antérieurs. Le second étage présente également quatre fenêtres rectangulaires mais plus petites et régulièrement espacées. Si les deux ouvertures situées aux extrémités ont repercé les maçonneries de la façade, les deux ouvertures centrales sont venues occuper l’espace d’une série de fenêtres géminées dont les piédroits, les linteaux et les appuis sont conservés, occultés sous l’enduit. De part et d’autre de ce groupe, sont placés des dés de calcaire qui semblent avoir été retaillés afin de les ramener au nu de la façade.

6La façade sur la rue de l’Abreuvoir, secondaire, ne présente que quelques ouvertures sans ordonnancement. Toute l’élévation n’ayant pas nécessité un décrépissage complet, de grandes surfaces sont restées inaccessibles à l’analyse et au relevé. Néanmoins, deux petites fenêtres (dont une conservée pour moitié) présentent des chanfreins sur les piédroits, linteaux et appuis. Deux dés en calcaire sont également présents au premier étage, rappelant soit les consoles d’un petit balcon soit, plus vraisemblablement, les éléments traversants d’une cheminée. On note la présence de nombreux fragments d’éléments d’architecture (meneaux, piédroits chanfreinés) réutilisés dans les reprises de maçonneries.

7L’analyse de ces deux façades complète les observations réalisées sur celle du n° 36. Elles apportent des données inédites sur la configuration de la place ; il apparaît que la disposition des maisons est plus libre côté est que côté ouest : elles sont probablement plus tardives, avec des dimensions et un ordonnancement plus classiques.

Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Marie-Paule Seilly, „Metz (Moselle). 46, place Saint-Louis“Archéologie médiévale, 39 | 2009, 175-176.

Online-Version

Marie-Paule Seilly, „Metz (Moselle). 46, place Saint-Louis“ [archäologische Miszelle], Archéologie médiévale [Online], 39 | 2009, Online erschienen am: 08 März 2019, abgerufen am 30 Juli 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/19535; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.19535

Seitenanfang

Autor

Marie-Paule Seilly

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Marie-Paule Seilly

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Seitenanfang
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search