Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 3. – Fouilles programmées

Balbronn (Bas-Rhin). Elmerforst

Responsable d’opération : Boris Dottori
p. 199-200

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1Elmerforst est aujourd’hui le nom d’un domaine forestier, situé à 35 km à l’ouest de Strasbourg. Les données historiques y attestent l’existence d’un lieu de culte et d’un habitat cités pour la première fois en 1284 et 1287. Cette localité décline à partir du milieu du xive s., puisque, en 1367, les droits paroissiaux de son église sont transférés à celle du village voisin, à cause du manque de fidèles et de revenus. Le site et son terroir sont dès lors rachetés petit à petit par la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg (fabrique de cathédrale, créée au xiiie siècle et qui s’occupe encore de son entretien), qui y crée une exploitation forestière, encore active de nos jours. La fouille a concerné la chapelle (secteur 1) et un secteur (2) précédemment révélé par prospection géomagnétique.

2La fouille du secteur de la chapelle s’est poursuivie en dehors de la chapelle moderne, ruinée. Y avaient déjà été mis au jour les vestiges d’un bâtiment interprété comme l’église du village médiéval (bâtiment 1). Les analyses au 14C réalisées sur un des ossements retrouvés à proximité du bâtiment – dans ce qui devait être l’emprise du cimetière – ont confirmé cette hypothèse en donnant une fourchette comprise entre 1281 et 1397. La connaissance de ce bâtiment a été approfondie, malgré la pauvreté des niveaux d’occupation conservés : il pourrait avoir connu trois phases de construction au moins. En outre, une sépulture a été découverte dans ce qui devait être le chœur, ainsi qu’une sacristie attenante dont les niveaux d’occupation, apparemment encore en place, n’ont pas été explorés.

3La fouille menée à l’intérieur de la ruine moderne avait pour objectif de retrouver la suite du plan du bâtiment extérieur. Nous y avons en fait observé les vestiges d’un troisième bâtiment (bâtiment 2), s’intercalant dans le temps entre le bâtiment 1 et la chapelle moderne (renommée bâtiment 3). Certaines caractéristiques, par exemple, invitent à l’interpréter comme une nouvelle chapelle, érigée au xve s.

4La fouille du secteur 2 a concerné un emplacement où des prospections géomagnétiques avaient révélé de fortes anomalies. Au cœur d’un remblai composé de tuiles, de céramiques et de moellons de grès, duquel affleuraient des blocs alignés, un élargissement a mis au jour trois alignements de blocs et moellons de grès et un pavage relatif à l’un d’entre eux. Le mobilier essentiellement céramique va de la fin du xve au xviiie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Boris Dottori, « Balbronn (Bas-Rhin). Elmerforst », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 199-200.

Référence électronique

Boris Dottori, « Balbronn (Bas-Rhin). Elmerforst » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/19799

Haut de page

Auteur

Boris Dottori

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Boris Dottori

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals