Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 3. – Fouilles programmées

Muy (Le) (Var). La Roque Fadade

Responsable d’opération : Sylvain Burri
p. 201

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1Le site correspond à une structure d’habitat temporaire lié à une activité sylvo-pastorale dans la forêt domaniale du Grand Courrent, au cœur du massif des Maures. Il ne s’agit pas d’un site isolé : d’autres habitats temporaires antiques, médiévaux (xive s.), modernes (xvie s.) et contemporains y ont été repérés. Les résultats positifs des prospections sont d’autant plus intéressants que les archives médiévales documentant ce secteur du massif des Maures sont particulièrement rares et peu loquaces en ce qui concerne l’exploitation sylvo-pastorale, et ce jusqu’au xviie s.

2L’habitat temporaire est aménagé sur un replat naturel à mi-pente de la colline de La Roque Fadade, qui surplombe les coteaux des collines environnantes à l’est, au nord et à l’ouest. Elle domine également le cours d’un ruisseau intermittent descendant de la chaîne du Grand Courrent ainsi que le gros ruisseau du Marri Vallat. Cette habitation est de plan subrectangulaire, construite en pierre sèche, avec probablement une couverture en matériaux périssables. L’espace habitable, d’environ 10 m2, est structuré par l’aménagement d’un foyer domestique, lenticulaire, contre le mur pignon est. Le sondage a permis de restituer la chronologie des occupations de cet habitat grâce à un mobilier céramique abondant. La construction et la première occupation datent du milieu ou de la seconde moitié du xiiie s., comme l’atteste la présence importante de fragments de marmites à pâte grise tournée d’Ollières (Cat. B3, type c). Malheureusement, la faible sédimentation et l’érosion n’ont pas permis de retrouver le sol d’habitation du xiiie s., bien que quelques fragments résiduels aient été mis au jour à l’intérieur de l’habitat. La présence dans le mobilier de fragments de marmites tournées, glaçurées, à pâte micassée, renvoie à une occupation au cours du xive s. La fouille a mis au jour le dernier sol d’occupation, daté du xvie s. par le mobilier céramique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Burri, « Muy (Le) (Var). La Roque Fadade », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 201.

Référence électronique

Sylvain Burri, « Muy (Le) (Var). La Roque Fadade » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/19831

Haut de page

Auteur

Sylvain Burri

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sylvain Burri

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals