Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Diagnostics et surveillances de travaux

Drosnay (Marne). Village

Responsable d’opération : Vincent Marchaisseau
p. 246-247

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1En préalable à la construction de quatre pavillons individuels sur une superficie de 7 000 m², un diagnostic a été réalisé au pied d’une motte féodale, dont les fossés sont partiellement visibles. Elle marque toujours fortement le paysage et domine encore de plus de 10 m les champs alentours. Décrite par des érudits dès le xixe s., un plan topographique en avait été levé dans les inventaires réalisés sous la direction de Michel Bur. Malheureusement, ce site a subi au cours des deux dernières années des destructions irréversibles : deux pavillons furent construits totalement ou en partie sur le tracé du fossé d’enceinte, dans le prolongement du segment retrouvé lors de cette opération. Puis la motte elle-même fut entamée à l’automne 2007 par la construction d’une maison dans son angle NO ; un escalier ou un mur de soutènement est apparu dans la coupe, contenant de nombreux blocs de craie taillés et un abondant niveau de tuiles. La partie sommitale de la motte pourrait subir le même sort puisqu’un permis de construire a été déposé au moment de notre intervention (avril 2008).

2Le segment de fossé retrouvé était situé dans un angle de la parcelle, aussi il n’a pu être appréhendé qu’en partie : sa largeur et sa profondeur restent inconnues. La coupe montre deux creusements distincts. Le premier se caractérise par un profil en cuvette relativement marqué (us 1 à 3) ; le mobilier est indigent, mais les quelques tessons semblent indiquer les xe-xiie s. ; les charbons sont nombreux et la coloration verdâtre des couches indique une mise en eau sur une longue durée. Dans un second temps, le fossé est recreusé et adopte un profil en cuvette très évasé (US 4 à 6). Les niveaux 4 et 5, très organiques, ont livré l’essentiel des 94 tessons recueillis. La datation est ici plus précise, le mobilier céramique couvrant uniquement le xiiie s. : pichets à col évasé cannelé, fragments de couvre-feu, décors de glaçure verte mouchetée et de flammules peintes de couleur brun/orangé. Deux carreaux d’arbalète, un élément d’applique en bronze et un fer de bêche complètent le mobilier de cette période. Notons également la forte présence de tuiles, provenant vraisemblablement d’un bâtiment de la motte écroulé dans le fossé.

3Quelques trous de poteau isolés ainsi que des fosses ont également été mis au jour. Une fosse semble avoir une fonction d’extraction de l’argile constituant le substrat. Pour celle-ci, le mobilier indique le xvie s. Enfin, sous la terre végétale, une couche argileuse gris/brunâtre (horizon enterré ?) contenait un mobilier épars, dont la datation, homogène, est centrée sur les xve-xviie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Marchaisseau, « Drosnay (Marne). Village », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 246-247.

Référence électronique

Vincent Marchaisseau, « Drosnay (Marne). Village » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 17 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/19922

Haut de page

Auteur

Vincent Marchaisseau

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Marchaisseau

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals