Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. – Fouilles préventives

Rochelle (La) (Charente-Maritime). 9, Place du Commandant de la Motte Rouge

Responsable d’opération : Guillaume Demeure
p. 260-261

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1L’intervention archéologique menée au 9, place du Commandant de la Motte Rouge, à La Rochelle, précède la construction d’un immeuble d’habitation. La parcelle, d’environ 550 m2, jouxte l’ancienne église Saint-Nicolas reconstruite au xviie s. à l’emplacement d’un édifice plus ancien. Les premières constatations permettent d’avancer une série d’hypothèses.

2Ce quartier de La Rochelle semble connaître une première urbanisation à la fin du xiie s. avec le gain de terres sur les marais environnants. Les niveaux observés les plus anciens peuvent correspondre à cette phase. Au début du siècle suivant, ce faubourg est ceinturé par un puissant rempart. Une portion de celui-ci a été identifiée, sa largeur atteint 2,90 m en partie haute et plus de 3 m en partie basse. Du côté est, le rempart est bordé d’un fossé faisant également office de chenal. Du côté ouest, d’autres éléments de maçonnerie, en limite nord du chantier, se rattachent probablement à l’église primitive. Mais, la majeure partie de l’espace exploré correspond à un cimetière. Trente-huit sépultures pour quarante-deux individus ont été identifiées sur une superficie réduite. De nombreux recoupements et superpositions ont été constatés, attestant la densité de ce lieu d’inhumation. Les types les plus fréquents sont les inhumations en cercueil avec enveloppe funéraire (12 cas) et les inhumations avec enveloppe funéraire seule (16 cas). Le rempart marque la limite est du cimetière et l’église Saint-Nicolas la limite nord. Plusieurs de ces sépultures sont perturbées par la construction de ce qui pourrait être un ajout de chapelle latérale à l’église. Cet agrandissement à contrefort angulaire ne semble pas intervenir avant la fin du xive siècle ou le courant du xve s. Les dernières inhumations semblent intervenir à la charnière entre le xve et le xvie s.

3La destruction de l’église, à la fin du xvie s., afin d’en récupérer les matériaux pour renforcer les fortifications de la ville menacée par son statut de place protestante, marque la période suivante. D’importantes couches de démolition de mortier, d’ardoises et d’éléments en calcaire associées à des tranchées de récupération de murs semblent l’attester. De plus, toutes les pierres de parement ont été récupérées. À la suite du grand siège de 1628, le rempart est démantelé, son fossé comblé et le niveau général rehaussé. Le mobilier céramique retrouvé à l’extérieur du rempart et dans les parties remblayées concorde bien avec cette période du xviie s. De nombreux fragments de formes à sucre en céramique ont été recueillis, attestant ainsi de la proximité d’une activité de raffinage de canne à sucre. Ce produit en provenance des Antilles et plus particulièrement de Saint-Domingue a fait la fortune de La Rochelle aux xviie et xviiie s.

4Avec le retour des catholiques, l’église Saint-Nicolas est reconstruite. Elle est achevée en 1672. La parcelle retrouve également sa destination de cimetière autour du milieu du xviie s. Quarante et une sépultures ont été repérées mais non fouillées. À la fin du xixe s. la parcelle est transformée en jardin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Demeure, « Rochelle (La) (Charente-Maritime). 9, Place du Commandant de la Motte Rouge », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 260-261.

Référence électronique

Guillaume Demeure, « Rochelle (La) (Charente-Maritime). 9, Place du Commandant de la Motte Rouge » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 26 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20122

Haut de page

Auteur

Guillaume Demeure

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Demeure

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals