Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 3. – Fouilles programmées

Louvres (Val-d’Oise). Château d’Orville

Responsable d’opération : François Gentili
Notice rédigée avec Isabelle Caillot
p. 281

Entrées d’index

Année de l'opération :

2005, 2006, 2007, 2008
Haut de page

Texte intégral

1Les fouilles effectuées sur le site du château d’Orville depuis dix ans permettent de croiser différentes approches d’un même ensemble archéologique : une petite vallée située à l’écart du bourg actuel en bordure de laquelle s’étire un habitat du haut Moyen Âge, puis un habitat aristocratique fortifié devenu une forteresse occupant un rôle stratégique pendant la guerre de Cent Ans. Les fouilles programmées qui ont débuté en 2001 à l’emplacement du château faisaient suite à plusieurs opérations préventives. Après avoir cerné l’évolution du bâti sur la plateforme et travaillé sur le cône d’effondrement de la tour porte située au nord, la fouille porte plus particulièrement, depuis 2005, sur les secteurs situés en contrebas : une succession d’aménagements défensifs des xiiie-xve s., dont une deuxième porte monumentale et un fossé intérieur recouvrant des niveaux du haut Moyen Âge, une fontaine Renaissance, les parties médiévales des carrières souterraines. Enfin, la recherche sur secteur nord a permis la mise au jour d’éléments du pont-levis incendié. Le programme d’archéologie expérimentale s’est poursuivi, à la fois sur les techniques de constructions du haut Moyen Âge mais aussi sur celles du reste du Moyen Âge (taille de pierre, expérimentation de fours à plâtre). La fouille 2008 s’est déroulée dans la continuité de la campagne précédente sur trois zones : le secteur de la tour porte et du pont-levis (zone 6), l’angle SE des fortifications et la fontaine Renaissance au SO.

2Le secteur du pont-levis (zone 6) correspond à l’effondrement de la tour-porte dans le fossé. 3500 blocs architecturaux et de nombreux éléments métalliques ont été extraits de cette zone de fouille dont les dépôts correspondent de toute évidence au siège de 1438. Le principal apport de la campagne tient dans le dégagement de nombreux éléments métalliques appartenant à une chaîne à gros maillons identifiable à la chaîne du tablier mobile du pont-levis. Le plus gros tronçon mesure 1,50 m environ. La fouille s’est poursuivie jusqu’au fond du fossé côté contrescarpe, laissant au pied de la tour un important dépôt constitué de blocs, d’éléments de bois carbonisés et d’éléments métalliques, dont la fouille nécessitera encore une campagne.

3Comme celle de la zone 6, l’autre porte, dans l’angle SE des fortifications (zone 1), découverte en 2004, montre un effondrement massif dans les fossés de l’édifice en pierre de taille : elle n’a pas été dégagée davantage cette année. En revanche, le large rempart, construit antérieurement à cette porte et qui se prolonge vers le sud, a fait l’objet d’une attention particulière : la découverte de son extrémité, équipée de deux très larges contreforts, indique la présence d’un ouvrage fortifié occupant la jonction entre le fossé extérieur qui se jette dans la vallée et le talus de contrescarpe du fossé intérieur. La présence de mobilier et de niveaux du haut Moyen Âge (ve-vie s.) a également pu être observée dans un sondage effectué sous ce talus, reculant l’occupation du site au début de la période mérovingienne. Un autre sondage, effectué dans le fossé intérieur en contrebas de la tour à gorge ouverte, a permis d’observer le glacis maçonné protégeant la base de la tour ainsi que les niveaux d’occupation et les phases de destruction (effondrement de la courtine) qui se sont succédé avant les apports massifs de limon qui ont noyé le fossé durant la période moderne.

4La poursuite des fouilles en zone 2 (fontaine Renaissance) a permis de dégager le mur extérieur de cette fontaine monumentale terminant ainsi le travail effectué en 2007 qui avait conduit à la découverte de bornes chasse roue.

5Enfin, le programme d’archéologie expérimentale s’est poursuivi dans trois domaines : la réalisation de bardeaux de bois en chêne, destinés à couvrir la restitution d’un grenier carolingien, à partir d’exemples archéologiques récents (F. Épaud, CNRS Tours) – plus de 300 bardeaux ont été fabriqués, la pose étant prévue en 2010 – la fabrication expérimentale de plâtre avec la mise en place d’un four prenant pour modèle les exemples archéologiques de Sarcelles et Saint-Martin-du-Tertre (xiiie s.) (Ivan Lafarge, CG 93), la réduction de fer dans un bas fourneau à partir de minerai francilien. (B. Jagou, master 2, université Paris I).

Louvres. Château d’Orville, zone 1. Rempart terminé par un ouvrage reposant sur deux contreforts massifs.

Louvres. Château d’Orville, zone 1. Rempart terminé par un ouvrage reposant sur deux contreforts massifs.

Cl. F. Gentili

Haut de page

Table des illustrations

Titre Louvres. Château d’Orville, zone 1. Rempart terminé par un ouvrage reposant sur deux contreforts massifs.
Crédits Cl. F. Gentili
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/20322/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 517k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Caillot et François Gentili, « Louvres (Val-d’Oise). Château d’Orville », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 281.

Référence électronique

François Gentili, Isabelle Caillot, « Louvres (Val-d’Oise). Château d’Orville » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20322

Haut de page

Auteurs

Isabelle Caillot

Articles du même auteur

François Gentili

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

François Gentili

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals