Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 5. – Projets collectifs de recherche

Chinon (Indre-et-Loire). PCR « le château et la ville »

Responsable d’opération : Bruno Dufaÿ
p. 300

Entrées d’index

Année de l'opération :

2006, 2007, 2008
Haut de page

Texte intégral

1L’année 2008 a constitué la troisième année de ce PCR. Ses membres ont effectué divers travaux de terrain, tant en ville qu’au château et rédigé plusieurs rapports. Le programme analytique et de relevés a été poursuivi. Les travaux de terrain ont concerné la reprise d’un important chantier : celui de la fouille préalable et du suivi archéologique des tranchées qui vont parcourir la forteresse sur plus d’un kilomètre pour mettre en place de nouveaux réseaux électriques et d’eaux pluviales. Cette opération s’achèvera en 2009, mais permet une sorte de diagnostic sur l’ensemble de la forteresse. D’ores et déjà, les résultats sont prometteurs : de nombreux bâtiments médiévaux inédits, des niveaux du haut Moyen Âge, et le mur du castrum de l’Antiquité tardive ont par exemple été découverts.

2En ville, l’étude de la chapelle Saint-Jean, datant du xve s., s’est poursuivie. L’analyse de l’habitat civil a commencé avec l’examen de quelques bâtiments de la rue Voltaire, bien conservés, datant de la fin du Moyen Âge.

3Deux rapports de fouille ont été rédigés (cf. notices ci-dessus). L’un sur la porte ouest du fort Saint-Georges et l’autre sur la douve entre le château du Milieu et le fort du Coudray, opération réalisée en 2006-2007, mais dont le rapport avait pris un peu de retard. Ces deux rapports ont été l’occasion de reprendre les données sur l’évolution topographique de la forteresse et, en particulier, ont permis de mieux comprendre le système général des accès et leur évolution (découverte d’une poterne dans la douve du Coudray, porte ouest du fort Saint-Georges, porte des Champs…).

4La compréhension du fonctionnement global de la forteresse a aussi été améliorée par un travail d’analyse spatiale effectuée grâce au SIG dans lequel sont rassemblés les données de fouille et les relevés. En effectuant des calculs de visibilité, on a pu mettre en évidence le fait que l’emplacement de certaines tours dépendait de l’évolution générale du bâti. Ainsi, la tour de Boissy a été édifiée en bordure du coteau, pour retrouver le contrôle visuel de la vallée, perturbé par une extension des logis royaux.

5Des analyses ont été effectuées sur la polychromie des sculptures trouvées dans la chapelle Saint-Georges du fort éponyme, ainsi que sur divers échantillons de mortier prélevés dans les ­maçonneries. Des couleurs ont pu être restituées, des revêtements d’or détectés, la mise en œuvre des pigments et des sous-couches picturales a été précisée. Pour les mortiers, l’étude effectuée par le même laboratoire a mis en évidence plusieurs points intéressants. La certitude est maintenant acquise d’une grande différence entre les mortiers des xie-xiie s., plus grossiers et moins riches en chaux que ceux des xive-xve s. Il est établi désormais que les sables sont les sables alluviaux de la Vienne, mais avec un ajout plus ou moins important de sables prélevés en carrière sur le site.

6Le relevé par scannage au laser du rempart nord du château du Milieu a été réalisé par la société ATM3D (Bertrand Chazaly). La restitution des fichiers est en cours. Elle devrait permettre l’analyse fine de ce front de la forteresse, encore très mal connu, en relation avec les données fournies par une des tranchées évoquées ci-dessus. Enfin, une part non négligeable du travail de l’équipe a été la collaboration avec les responsables du site pour établir les contenus de la nouvelle muséographie qui sera mise en place dans les bâtiments restaurés, à l’horizon 2010. Les études archéologiques ont en effet renouvelé totalement la vision de l’édifice et donc, le discours destiné aux visiteurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Dufaÿ, « Chinon (Indre-et-Loire). PCR « le château et la ville » », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 300.

Référence électronique

Bruno Dufaÿ, « Chinon (Indre-et-Loire). PCR « le château et la ville » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20458

Haut de page

Auteur

Bruno Dufaÿ

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bruno Dufaÿ

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals