Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 2. – Fouilles préventives

Chéméré (Loire-Atlantique). Rue du Brigandin

Responsable d’opération : Véronique Gallien
p. 309

Entrées d’index

Année de l'opération:

2008
Haut de page

Texte intégral

1La fouille de la parcelle située à l’angle de la rue du Brigandin et de la rue de Pornic, effectuée de février à mars 2008 avant l’installation d’un pavillon, est sans doute la dernière – ou l’une des dernières – opération archéologique permettant l’étude de la nécropole mérovingienne de Chéméré. Reconnu depuis de nombreuses années comme en témoigne l’appellation de la « carrière des Mérovingiens » désignant une parcelle attenante, le site est fouillé depuis 1967 par les services de l’état. Il a fait l’objet d’une importante campagne archéologique en 1988-1989 sous la direction de C. Dubreuil. La superficie totale de la nécropole est estimée à près d’1 ha.

2Près de 650 m² ont été ouverts et ont permis de dégager plus de 170 tombes attribuées au début du Moyen Âge (vie-viie s.). Les sépultures ont été soigneusement installées en rangées régulières. Le plan du cimetière montre une organisation réfléchie de la nécropole, avec des rangées desservies par des allées. Les tombes sont majoritairement orientées NO-SE, la tête des défunts étant toujours placée du côté NO. à la fin de l’utilisation du cimetière, quelques tombes N-S – tête des défunts au nord – troublent l’organisation. Dans l’état actuel de l’exploitation des données, nous ne pouvons dire si ce changement d’orientation est dû à une saturation du cimetière et à la nécessité de creuser des fosses entre les rangées existantes ou si l’installation des fosses N-S a eu lieu après une période d’abandon de cette partie de la nécropole.

3Les sépultures sont de grandes fosses creusées dans le sable jusqu’au rocher. Des coffres de bois sont restitués dans les tombes. Plus rarement, des sarcophages de pierre sont installés dans les fosses. Exceptée une arme déposée dans la tombe d’un enfant, aucun dépôt funéraire n’a été recueilli auprès des corps. En revanche, quelques parures (bagues, boucles d’oreille) et des pièces métalliques de vêtement (épingles, boucles de ceinture) ont été retrouvées dans des sépultures. Le bouleversement et la disparition totale d’un certain nombre de squelettes laissent supposer que les tombes ont été pillées anciennement.

4Les personnes inhumées étaient des hommes, des femmes et quelques enfants. Ces derniers sont très difficiles à observer en raison de la mauvaise conservation de leur squelette dans le sable. Il est très vraisemblable que ce cimetière soit celui du village médiéval de Chéméré. Actuellement aucune information ne permet d’identifier précisément l’emplacement du bourg qui aurait pu se trouver sous le centre du village actuel, situé à 500 m du site funéraire.

5On a remarqué, à l’intérieur des rangées de tombes, des regroupements de fosses qui semblent indiquer des rapprochements volontaires de défunts, probablement d’ordre familial. Cependant, la dégradation des squelettes par le sable est si forte qu’il sera sans doute difficile de prouver par l’étude anthropologique les liens familiaux qui unissent les morts.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Gallien, « Chéméré (Loire-Atlantique). Rue du Brigandin »Archéologie médiévale, 39 | 2009, 309.

Référence électronique

Véronique Gallien, « Chéméré (Loire-Atlantique). Rue du Brigandin » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20561

Haut de page

Auteur

Véronique Gallien

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Véronique Gallien

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals