Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 2. – Fouilles préventives

Sains-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Rue Lamartine

Responsable d’opération : Cédric Beauval
p. 312

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1La construction d’un lotissement rue Lamartine a provoqué la réalisation d’un diagnostic archéologique par l’INRAP. Les sondages ayant révélé la présence de structures médiévales, le SRA a prescrit une opération de fouille conduite sous la direction d’Hélène Assémat (Archéopole). Un habitat, une zone de stockage et des zones artisanales datant du xe-xie s., puis une aire funéraire ont été mis au jour. L’étude du cimetière a été menée en collaboration avec la société Archéosphère, spécialisée en anthropologie funéraire. Le dépôt d’un permis de construire pour la parcelle contiguë à l’aire sépulcrale a également suscité la prescription d’une opération archéologique dirigée par Cédric Beauval (Archéosphère) en collaboration avec Archéopole.

2Cette fouille s’étend sur 600 m2, tout comme l’aire funéraire fouillée précédemment dans laquelle 400 individus ont été exhumés. Le décapage a permis de constater l’extension du cimetière sur la totalité de la parcelle. Par ailleurs, un édifice religieux de 8 x 18 m composé d’un chevet et d’une nef, dont le plan rappelle l’église de Wanquetin près d’Arras, est reconnu dans la partie sud. Les ¾ de la superficie de cette église sont compris dans la zone d’étude. à ce jour, environ 200 m2 ont été fouillés et près de 400 individus répertoriés. La densité des sépultures est très importante, de nombreuses inhumations sont tronquées, indiquant une perte de la signalisation en surface des tombes. Les éléments squelettiques perturbés par les nouvelles inhumations sont disposés en amas de part et d’autre du défunt. Les fosses sont de morphologies variables : de grandes fosses quadrangulaires et fosses anthropomorphes avec logette céphalique carrée, trapézoidale ou arrondie dans les phases les plus anciennes, puis fosses quadrangulaires avec des inhumations en cercueil dans les phases les plus récentes. Plusieurs coffrages en pierre (craie), dont deux recouverts d’une dalle de grès, ont également été observés. L’orientation des sépultures varie également au cours du temps. Les premières inhumations sont orientées O-E ; les dernières sont décalées dans l’axe NO-SE. Aucun mobilier n’est associé aux défunts.

3La proportion des sujets immatures augmente dans les phases les plus récentes. Par ailleurs, les nouveau-nés et les enfants morts en très bas âge sont plus nombreux à proximité des murs de l’église.

4Quelques tombes permettent d’affirmer que la fonction funéraire de la zone a commencé avant la contruction de cette église (sépulture sous le mur de la nef) et a perduré quelque temps après la destruction de l’édifice. D’après l’architecture des tombes, le fonctionnement du cimetière est daté du xe au xiiie, voire au xive s. Le nombre d’inhumations présentes sur la parcelle est aujourd’hui évalué à environ un millier. Les témoignages des riverains et les données archéologiques laissent supposer que ce cimetière s’étendait sur plus de 3000 m2 et accueillait au moins 2000 individus. Les fouilles et études à venir permettront de préciser ces données.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cédric Beauval, « Sains-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Rue Lamartine », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 312.

Référence électronique

Cédric Beauval, « Sains-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Rue Lamartine » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20593

Haut de page

Responsable d’opération

Cédric Beauval

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals