Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 2. – Fouilles préventives

Villepinte (Seine-Saint-Denis). Route de Tremblay, Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny

Responsable d’opération : Josabeth Millereux-Le Béchennec
p. 316-317

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1Faisant suite au diagnostic réalisé en 2007 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, une fouille conduite par une équipe du conseil général de la Seine-Saint-Denis s’est déroulée sur 3000 m² durant le premier semestre 2008. Elle a révélé, à l’est de la parcelle, une voie médiévale, installée directement sur le substrat marneux, orientée N-S et parallèle à l’actuelle route de Tremblay. Cet axe, inconnu des cartes anciennes, limite la parcelle.

2Au SO de cet axe, un cimetière du haut Moyen Âge comporte au moins une quarantaine de tombes. Les sépultures sont fortement perturbées par le passage d’un axe (décalé par rapport à l’actuelle avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny) rejoignant la voie médiévale et par le creusement de fosses polylobées liées probablement à l’installation de la voirie (recharge de matériaux). Trois sépultures romaines tardives (avec coffrage, bague en alliage cuivreux, applique émaillée) et quelques tombes mérovingiennes (fibules en alliage cuivreux aviforme) ont été mises au jour. L’ensemble comporte deux orientations différentes et peu de matériel. Une série de datations 14C est en cours.

3Des fossés de drainage parallèles, comblés entre le xe et le xiie s., sont aménagés par endroits en bassins. Ils sont parallèles à la voirie principale et séparés d’elle par une haie. Deux fonds de cabane, abandonnés aux xie-xiie s., ont été localisés de part et d’autre de la voie.

4La partie ouest du site semble réservée aux structures de stockage. Il s’agit de plusieurs batteries de silos de petite taille (profondeur conservée inférieure à 1 m) et de bâtiments. Leur comblement s’échelonne entre le xe et le xiie s., avec quelques structures au remplissage datable du viiie s.

5D’après l’étude céramique en cours par C. Mainguené, l’occupation du site est courte, principalement située entre le xe et le xiie s., et recoupe quelques rares structures protohistoriques (fossés, fosses).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Josabeth Millereux-Le Béchennec, « Villepinte (Seine-Saint-Denis). Route de Tremblay, Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 316-317.

Référence électronique

Josabeth Millereux-Le Béchennec, « Villepinte (Seine-Saint-Denis). Route de Tremblay, Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20625

Haut de page

Auteur

Josabeth Millereux-Le Béchennec

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Josabeth Millereux-Le Béchennec

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals