Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
V. – Installations artisanales
V A3. – Céramique : opérations programmées

Saran (Loiret). Lac de la Médecinerie

Responsable d’opération : Sébastien Jesset
p. 322

Entrées d’index

Année de l'opération:

2008
Haut de page

Texte intégral

1Le site de Saran recèle encore aujourd’hui plus d’une dizaine de fours non fouillés, repérés en surface en 1970 et 1972 (prospections géophysiques et diagnostic). Les projets de réaménagements du lac et des alentours ont conduit à procéder à des sondages préalables au lancement d’une fouille et à la mise sur pied d’un projet sur l’artisanat potier du haut Moyen Âge de Saran : de la fouille à l’expérimentation.

2L’opération de sondage menée cette année au Lac de la Médecinerie apporte quelques précisions sur les occupations depuis La Tène III jusqu’au xe s., autour d’un axe routier N-S coïncidant probablement avec la voie antique Orléans-Chartres.

3La voie mise en évidence cette année constitue l’élément majeur permettant d’envisager pour le haut Moyen Âge un atelier de potier de bord de voie. Cette voie est matérialisée sur les terrains au sud, d’abord par une série de fossés et d’ornières, puis par des épandages de tessons recouvrant apparemment les fossés. Si l’existence de la voie ne fait aucun doute au viie-ixe s., son origine, incertaine, pourrait remonter à La Tène D1b (deuxième moitié du iie s. av. J.-C.). La présence de céramiques laténiennes et gallo-romaines et de monnaies du Bas-Empire dans les fossés témoigne de la fréquentation des lieux à ces périodes. Plus au nord, à l’emplacement du lac, de probables caves gallo-romaines suggèrent l’existence d’une petite agglomération secondaire installée le long d’une voie reliant Orléans à Chartres, peut-être d’origine gauloise.

4L’axe routier semble jouer un rôle structurant pour les occupations du haut Moyen Âge. Les fours et l’activité potière se concentrent le long de cet axe. Au viie et pendant la première moitié du viiie s., l’artisanat potier semble se développer à l’est de la voie, alors que des traces domestiques isolées ont été repérées à l’ouest. Cette organisation se confirme plus au sud avec des traces de fours et tessonnières à l’est de la voie tandis que les bâtiments sur poteaux et le parcellaire environnant apparaissent très nettement à l’ouest de celle-ci.

5Deux sépultures ont été découvertes, l’une de la seconde moitié du viiie-ixe s., et l’autre dont le comblement a livré de la céramique gallo-romaine. Ce secteur, fortement perturbé par les creusements contemporains, ne peut être interprété comme une zone d’inhumation à part entière. Cependant, on peut avancer avec prudence l’hypothèse d’un petit groupe d’inhumations, installé en bord de voie, à proximité des occupations de cette période.

6Le réexamen des découvertes réalisées entre 1969 et 1972 conforte les nouvelles observations. En restituant le tracé de la voie entre les fours B et D, on remarque que mis à part le four B (attribué au viiie s. d’après les datations archéomagnétiques) et les fours T et K, tous sont à l’est de la voie. La datation du four E (milieu du ixe-début du xe s.) et celle du comblement du four M (première moitié du ixe s.) permettent de supposer un déplacement de l’atelier. En outre, les structures domestiques de type fond de cabane et « fosses polylobées » mises au jour en 1970 et 1971 ont livré pour certaines un mobilier céramique avec traces d’utilisation du viiie-ixe s. Ces quelques éléments permettent de supposer la présence d’un habitat proche qui n’a pas été découvert.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Jesset, « Saran (Loiret). Lac de la Médecinerie »Archéologie médiévale, 39 | 2009, 322.

Référence électronique

Sébastien Jesset, « Saran (Loiret). Lac de la Médecinerie » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20699

Haut de page

Auteur

Sébastien Jesset

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sébastien Jesset

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals