Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2008
V. – Installations artisanales
V C3. – Autres installations artisanales : fouilles programmées

Peynier (Bouches-du-Rhône). Bel Homme

Responsable d’opération : Christophe Vaschalde
p. 333

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008
Haut de page

Texte intégral

1Le site, découvert après un incendie, se trouve au nord de la commune de Peynier, dans un petit bois situé en bordure de la plaine agricole de l’Arc. Les archives mentionnent à cet endroit une « Terre des Gypières » dès la fin du xve s., appellation dénotant plutôt la présence d’une activité de production de plâtre. L’opération archéologique a consisté à effectuer un sondage couvrant la moitié de la structure (four et aire de travail). La fosse creusée dans le sol, mesurant entre 4,70 et 5 m de diamètre, a été reconnue sur 2,20 m de hauteur dans sa partie la mieux conservée. De nombreux coups de pioches ont été mis au jour sur la paroi du four, témoignant de l’une des étapes de la chaîne opératoire. Une banquette a été découverte, d’une hauteur de seulement 20 cm, faisant tout le tour de la chambre de chauffe, au fond de laquelle une couche de charbon tapissait l’ensemble du sol sur une épaisseur de près de 50 cm par endroit. Au pied de la gueule (non conservée) a été fouillé un mur de pierre sèche, construit en moellons calcaires qui ont chauffé mais n’ont pas été calcinés lors de la cuisson. Ce dispositif, qui semble similaire à ce qui avait été reconnu dans le four à chaux du vallon de l’Homme Mort (commune de Peynier), semble destiné à servir de base à la gueule du four. L’aire de travail a pu être dégagée en partie, mais elle n’a livré aucune information quant aux activités des chaufourniers ou à un éventuel indice de datation du four. Le chaufour du quartier de Bel Homme est un four à gueule haute, similaire à d’autres fours reconnus dans le Midi de la France, dont le type reste encore assez méconnu. Son fonctionnement est cependant sensiblement différent de ce qui est connu dans le nord de la France et de l’Europe. La fouille de ce four permet de commencer à mieux cerner les spécificités de l’artisanat de la chaux dans les régions méditerranéennes, tant d’un point de vue technique que de la gestion des ressources naturelles, notamment en combustible. De même, elle ouvre la voie à une réflexion nouvelle sur les problématiques liées à l’exploitation des espaces forestiers, déjà entamée avec la fouille du four du vallon de l’Homme Mort.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Vaschalde, « Peynier (Bouches-du-Rhône). Bel Homme », Archéologie médiévale, 39 | 2009, 333.

Référence électronique

Christophe Vaschalde, « Peynier (Bouches-du-Rhône). Bel Homme » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 39 | 2009, mis en ligne le 08 mars 2019, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/20839

Haut de page

Auteur

Christophe Vaschalde

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Vaschalde

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals