Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
VII. – Diverses chroniques
VII 3. – Projets collectifs de recherche

Cartographie de l’espace parisien

Responsable d’opération : Claire Besson et Dorothée Chaoui-Derieux
p. 314

Entrées d’index

Année de l'opération :

2004, 2005, 2006, 2007
Haut de page

Texte intégral

12007 était la dernière année autorisée du programme « Cartographie de l’espace parisien » qui a débuté en 2004, afin de cartographier les ressources documentaires disponibles pour étudier l’évolution de la topographie parisienne. Dès 2005, il avait été décidé de restreindre le territoire d’étude aux 3e, 10e et 11e arrondissements pour effectuer des tests, afin de disposer d’un grand nombre de documents historiques mais sur une surface peu importante donc aisément gérable au sein d’un SIG.

2Le catalogue des plans anciens scannés a pu être mené à bien, avec la délimitation sur chaque document des limites d’arrondissements actuels, afin de mieux connaître la pertinence d’une source planimétrique en fonction de la localisation de la recherche (Paris étant resté longtemps « rural » sur ses marges, quantité de plans renseignent peu ou pas le 10e arrondissement, par exemple). Le dépouillement des séries N, Q1 et S des Archives nationales a été achevé, avec l’indexation de tous les documents dans une base de données qui permet des interrogations par voie (actuelle ou ancienne, le lien étant possible entre les deux) ou par édifice remarquable. L’emprise de chaque plan a été redessinée (sous la forme d’un polygone) sur le parcellaire fourni par l’Atelier parisien d’urbanisme, afin de déterminer à quel document il faut avoir recours pour renseigner tel ou tel secteur de la ville. De plus, certains plans ont été géoréférencés, leur affichage permettant ainsi une comparaison aisée avec la trame urbaine actuelle.

3Le volet « exploitation des données » s’est enrichi de deux sujets de thèse, pour lesquels l’apport d’une cartographie était primordial : l’impact des édifices religieux médiévaux et celui des collèges (réguliers et séculiers) médiévaux dans la topographie parisienne. L’étude régressive à partir de documents depuis le xvie s. jusqu’au plan de Verniquet permet de mettre en évidence les vestiges de ces établissements dans le parcellaire mais aussi les dynamiques qui ont présidé à leur installation. La recherche sur l’implantation des artisans potiers de terre au Moyen Âge a pu être affinée en la combinant aux autres thématiques traitées dans le cadre du PCR (paroisses, censives, enceintes, voies…) : les facteurs propices à leur concentration (axes commerciaux, débouché des marchés, vie paroissiale…) ont ainsi pu être mis en évidence.

4Ces aspects historiques et archivistiques ont été complétés par des données plus archéologiques. Un dépouillement critique de nombreux sondages géotechniques a été effectué pour isoler les cotes du toit du substrat tertiaire ainsi que celle des alluvions anciennes et modernes, particulièrement pertinentes pour l’étude du sous-sol parisien. En 2007 a pu être finalisée une modélisation du sous-sol en trois dimensions à partir des courbes de niveaux et profils en long réalisés en 2005 et 2006, permettant de visualiser et confirmer le tracé du bras nord de la Seine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Besson et Dorothée Chaoui-Derieux, « Cartographie de l’espace parisien », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 314.

Référence électronique

Claire Besson, Dorothée Chaoui-Derieux, « Cartographie de l’espace parisien » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 07 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21188

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals