Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI 1. – Sites fouillés

Montluçon (Allier). Pont Saint-Pierre dans le lit du Cher

Responsable d’opération : Olivier Troubat
p. 307

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Les relevés subaquatiques se sont poursuivis cette année dans le lit du Cher, à Montluçon. Le pont Saint-Pierre actuel repose sur 5 piles très rapprochées alors que les autres ponts de la ville n’en ont que 2 ou 3. Il est possible que les différents constructeurs aient utilisé des substructures plus anciennes. Un pont antérieur situé à 200 m à sec, le Pont-Vieux, avait été fouillé lors de sa destruction en 1986. L’abandon de ce pont au xiiie-xive s. était dû au déplacement de la rivière. Les archives confirment cette datation. Un document de 1268 rapporte en effet une contestation entre la dame de Bourbon et les habitants de Montluçon, à propos de maisons construites sans son autorisation sur un nouveau pont.

2Les relevés subaquatiques montrent que le pont actuel est construit sur des piles plus anciennes. Les constructions successives, superposées, soulignent la progression architecturale : les piles les plus anciennes, côté rive droite, montrent des becs très effilés (avant-bec de 6,50 m, corps de pile de 6,50 m, arrière-bec de 4,50 m) et des largeurs importantes (6,50 m). Les piles les plus récentes ont à chaque fois des becs de plus en plus courts (dessus des 5 piles : avant-bec de 2,50 m, corps de pile de 6,50 m réutilisé, arrière-bec de 2,50 m). Seule la largeur réutilisée est identique. Les piles les plus anciennes mesurent 17,50 à 18 m de long, les plus récentes, antérieures au pont actuel, 11,50 m de long.

3Les parties basses des trois piles rive droite et peut-être la culée rive droite s’apparentent à celles de ponts médiévaux. La pile 4 conserve la partie la plus ancienne. Son orientation différente, sa longueur et sa largeur très importante, consécutives aux reconstructions diverses, montrent une longue utilisation. Elle pourrait être témoin du pont du xiiie s. La pile 5 est percée de deux niches, dont l’une de 0,60 x 0,65 m garde une trace de scellement qui laisse penser à l’emplacement d’une statue. Curieusement, ces niches sont placées sous le pont et n’étaient pas facilement visibles pour les passants. Les deux piles rive gauche ont été entièrement construites au xviie-xviiie s., ainsi que les structures supérieures des autres piles, appuyées sur les piles médiévales.

4Des bois ont été prélevés en amont des piles 2 et 3 et une analyse dendrochronologique a été effectuée. Deux datations témoignent de reconstructions. La première peut être rapprochée d’une reconstruction importante, entre 1484 et 1488. La seconde témoigne d’une autre reconstruction jusque-là inconnue, à la fin du xviiie s. Ces constatations confirment un déplacement de la rivière vers la gauche. Le Pont-Vieux, abandonné au xiiie s., avait 4 piles. Le nouveau pont nécessitait sans doute le même nombre de piles pour résister aux crues violentes, mais un déplacement du cours, toujours vers la gauche, contraignit à la construction de nouvelles piles côté rive gauche.

5Le prolongement du relevé est souhaitable, avec prélèvement pour analyse dendrochronologique sur les piles les plus anciennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Troubat, « Montluçon (Allier). Pont Saint-Pierre dans le lit du Cher », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 307.

Référence électronique

Olivier Troubat, « Montluçon (Allier). Pont Saint-Pierre dans le lit du Cher » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21240

Haut de page

Auteur

Olivier Troubat

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Troubat

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals