Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI 2. – Prospections

Châtel-sur-Moselle (Vosges). Le Bout du pont

Responsable d’opération : David Gucker
p. 307-308

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1La forteresse de Châtel se situe au croisement de trois voies romaines, dont la grande voie Bâle-Metz. Elle contrôlait le passage de la Moselle et surveillait les routes du sel et du verre sous l’emprise des seigneurs de Neufchâtel. Un pont est attesté à Châtel dès le début du xiiie s. : des vestiges très bien conservés attestent l’importance et la continuité de ce franchissement du xiiie s. à nos jours. Les vestiges de quatre ponts en bois sont conservés dans le lit mineur de la Moselle, en amont et sous le pont actuel : le pont du xiiie-xive s., le pont supposé du xve s., celui du xviiie s., ainsi que le pont provisoire de 1940. Une opération a été réalisée cette année pour compléter la topographie des ponts du xiiie-xive s. et celui supposé du xve s. La zone de prospection se situe 1 km en aval de la confluence avec le Durbion et 30 m en amont du pont actuel, au pied de la forteresse médiévale, sur un tronçon du cours d’eau d’une longueur de 100 m.

2Un premier relevé topographique de ces deux ponts avait été effectué fin septembre 2004 et recalé sur la morphologie générale du cours d’eau (cf. Archéologie Médiévale, 2005, p. 306). Un nettoyage des rives du pont du xve s. et une prospection subaquatique sur les deux ponts ont révélé d’autres vestiges. 19 nouveaux pieux ont été repérés en 2007 au fond du cours d’eau et après le nettoyage des rives de la Moselle. Deux d’entre eux ont été repérés à 15 m en amont du pont du xive s. Ils s’ajoutent aux deux pieux déjà topographiés en 2004 et forment un nouvel ensemble sans organisation apparente. Ces pieux de petite section appartiennent vraisemblablement à un autre aménagement.

317 pieux, dont la section avoisine 0,20 m, ont été relevés sur le pont du xiiie-xive s. Ils complètent les huit pieux découverts lors des fouilles préventives de 1994. Ils s’organisent en deux ou trois lignes parallèles. Leur absence rive droite s’explique par les travaux effectués en 1994.

4242 pieux ont été relevés sur le pont supposé être du xve s. à 40 m en aval du pont du xiiie-xive s. et à 30 m en amont du pont actuel. Le pont du xve s. se distingue très nettement du premier franchissement, tant par la section de ses pieux que par leur nombre et leur organisation. La plupart des pieux se trouvent dans le lit de la Moselle. Ils s’organisent en 5 travées de 8 pieux de section quadrangulaire, qui mesurent entre 0,30 et 0,40 m de côté. Des pieux supplémentaires, de section inférieure, forment des concentrations localisées essentiellement dans la partie aval. Ces pieux pourraient correspondre à des réfections de l’ouvrage.

5Un relevé précis des sections manquantes a été effectué sur les pieux du pont du xiiie-xive s. ainsi que sur une partie des sections sur celui supposé du xve s. La partie centrale de ce dernier ouvrage n’a pu être prospectée cette année. Cette campagne a également mis en évidence la disparition de certains pieux relevés en 2004, qui témoigne d’une érosion de ces deux ouvrages. Paradoxalement plusieurs nouveaux pieux ont été repérés, en particulier sur la rive gauche du pont du xvs. où l’organisation d’une culée avait été pressentie, lors de la campagne de prospection de 2004.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Gucker, « Châtel-sur-Moselle (Vosges). Le Bout du pont », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 307-308.

Référence électronique

David Gucker, « Châtel-sur-Moselle (Vosges). Le Bout du pont » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 10 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21248

Haut de page

Auteur

David Gucker

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Gucker

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals