Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI 2. – Prospections

Varades et Saint-Florent-le-Vieil (Loire-Atlantique). Duit de Varades/île Batailleuse

Responsable d’opération : Michel Rolland
p. 310

Entrées d’index

Année de l'opération :

2005, 2006, 2007
Haut de page

Texte intégral

1La prospection menée à la suite des opérations de 2006 avait pour but de topographier les pieux immergés dans le chenal navigable et dans l’alignement de ceux de la pêcherie médiévales du Gué aux Moines (datation C14 : 1032 à 1132 apr. J.-C.), déjà topographiés en 2005. La hauteur inhabituelle de la Loire (+ 2,47 m par rapport à 2006) et la violence du courant nous ont contraint à renoncer à notre projet. L’unique plongée effectuée sur le Gué aux Moines a cependant permis de constater la présence de deux empierrements, dans l’alignement de la pêcherie, révélés par l’érosion d’un banc de sable.

2Nous avons déplacé nos recherches en amont du pont et dans le bras de Varades, entre le barrage fermé moderne et l’île Batailleuse. Le SRA nous demandait de rechercher l’accroche en berge du duit ancien relevé en 2005 par les archéologues de l’INRAP. La structure de pieux sur empierrement de l’accroche de ce duit a été retrouvée sous 4 m d’eau. 34 pieux immergés ont pu être positionnés au théodolite et deux d’entre eux ont été prélevés complets pour datations. Ces pieux, profondément enfoncés dans les sédiments argilo-sableux avec un empierrement à leur base, mesurent respectivement 3,87 m et 2,19 m et ont un diamètre moyen de 0,15 m. Ils sont en chêne, écorcés à la plane, avec leur aubier et équarris à la pointe sur 0,7 m. Ces pieux sont similaires à ceux prélevés en 2005 sur la pêcherie Varades 1 et les niveaux relevés cette année leur correspondent à quelques centimètres près. La datation 14C du pieu prélevé au milieu de l’accroche du duit est 1178 à 1258 apr. J.-C. et celle du pieu prélevé sur la confortation de berge correspondante est 1198 à 1242 apr. J.-C. L’importance de l’ouvrage constitué par ces pêcheries Varades 1 et 2 et la taille des pieux permettent d’envisager un maître d’œuvre puissant ; soit une seigneurie, soit le monastère proche du Montglonne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Rolland, « Varades et Saint-Florent-le-Vieil (Loire-Atlantique). Duit de Varades/île Batailleuse », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 310.

Référence électronique

Michel Rolland, « Varades et Saint-Florent-le-Vieil (Loire-Atlantique). Duit de Varades/île Batailleuse » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 07 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21260

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Rolland

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals