Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
V. – Installations artisanales
V B1. – Carrières, mines et métallurgie : sites fouillés

Montreuil-Bonnin (Vienne). Le Château

Responsable d’opération : Florian Téreygeol
p. 299

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

12007 a vu la fin de la troisième campagne de recherche sur l’atelier monétaire de Montreuil-Bonnin. Il s’agit d’une des officines majeures du royaume de France. En l’état actuel des connaissances, elle n’a été en activité qu’entre 1247 et 1346. Sa fin tragique intervient à l’issue du siège du château par le comte de Derby. Selon les chroniqueurs, plusieurs centaines de monnayeurs sont alors pendus aux créneaux. Des comptes de fabrication de cet atelier sont en cours d’étude. Les sources archéologiques se résument à deux creusets complets et quelques fragments trouvés au xixe s. par l’abbé de La Croix. Après avoir assuré, dans un premier temps, la réalisation d’une topographie des lieux couvrant le château et ses abords, une série de prospections non invasives a été menée (prospections électrique, magnétique et géochimique). Des vestiges enfouis entre 0,5 et 1 m sont apparus sur les cartes électriques. Ces prospections ont également permis d’approfondir notre connaissance du sous-sol géologique conduisant à une meilleure compréhension de l’implantation du château et de la topographie des fossés. La prospection géochimique a livré quelques anomalies que les sondages suivants ont éclaircies. Ni cette série de prospections, ni les archives n’ont abouti à la localisation précise des vestiges de l’atelier. Une série de sondages a été engagée dans les fossés du château. Elle a donné lieu à la mise au jour d’un important lot de céramiques métallurgiques concentré dans le sondage pratiqué dans l’angle sud du château. Ce corpus est très homogène. Il fournit une bonne image de la nature des creusets en service dans un atelier monétaire et confirme l’appartenance à l’atelier de Montreuil-Bonnin des exemplaires conservés à Poitiers. La localisation de l’activité monétaire à l’intérieur même de l’enceinte castrale confirme bien que les remaniements récents laissent peu d’espoir d’exhumer les vestiges de cette officine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Téreygeol, « Montreuil-Bonnin (Vienne). Le Château », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 299.

Référence électronique

Florian Téreygeol, « Montreuil-Bonnin (Vienne). Le Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21360

Haut de page

Auteur

Florian Téreygeol

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Téreygeol

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals