Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Sites fouillés

Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente). La Font-Pinette

Responsable d’opération : Yves Gleize
p. 276

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Faisant suite à une opération de fouille préventive en 1994 liée à la déviation de la RN 10 à Barbezieux et à des sondages géoélectriques et mécaniques effectués en 2005 et 2006, l’exploration de la nécropole de La Font-Pinette, dont l’utilisation peut être datée entre le milieu du ive et le viie s., a été poursuivie.

2L’intervention effectuée en 1994 n’avait donné qu’une vision partielle du fonctionnement de la nécropole. La reprise de l’étude de cet ensemble funéraire en a confirmé l’originalité et l’intérêt scientifique. Ainsi la répartition des sépultures dans la zone fouillée en 1994 parait à la fois dépendante de l’âge des inhumés (sujets immatures au sud) et du sexe des défunts (alignement des tombes féminines). La Font-Pinette fournit par ailleurs un exemple singulier de réutilisation d’emplacement funéraire. Alors que toutes les autres sépultures sont individuelles, deux inhumations non simultanées se sont succédé sur un même emplacement dans des contenants en matières périssables, suivies par l’installation d’un sarcophage qui a été lui-même réutilisé à plusieurs reprises.

3Les sondages réalisés en 2006 avaient permis de montrer que l’opération préventive de 1994 n’avait porté que sur moins d’un tiers de la nécropole et qu’il était nécessaire de vérifier les résultats obtenus sur l’ensemble de la zone. La campagne de 2007 a principalement porté sur la partie sud. Nous avons poursuivi l’étude du fossé entourant la nécropole et conforté l’hypothèse d’une palissade. De même, la fouille d’une vingtaine d’inhumations a été effectuée, portant l’effectif pour les différentes campagnes à 52 sépultures explorées et 34 autres identifiées. Il s’agit en grande majorité d’inhumations dans des contenants en matière périssable (coffrages de bois). On notera par ailleurs la découverte d’une tombe sous bâtière de tuile.

4L’étude spatiale a montré des différences dans la densité des sépultures, moins nombreuses dans le tiers est, ce qui pose la question de la fin de l’utilisation de cet ensemble funéraire. Nous comptons poursuivre en 2008 la fouille de cette nécropole, qui pourrait compter plus d’une centaine de tombes, afin de compléter l’analyse de son organisation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Gleize, « Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente). La Font-Pinette », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 276.

Référence électronique

Yves Gleize, « Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente). La Font-Pinette » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21522

Haut de page

Responsable d’opération

Yves Gleize

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals