Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros38Chronique des fouilles médiévales...IV. – Sépultures et nécropolesIV 1. – Sites fouillésChaniers (Charente-Maritime). Les...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Sites fouillés

Chaniers (Charente-Maritime). Les Groies

Grabungsleiter: Emmanuel Moizan
p. 278

Index-Einträge

Jahr der Geländearbeit:

2007
Seitenanfang

Volltext

1Un diagnostic archéologique préalable à l’implantation d’un lotissement a permis la découverte d’une nécropole mérovingienne inédite. Le décapage de la zone prescrite lors de l’opération de fouille (octobre-décembre 2007) a mis au jour 235 fosses sépulcrales, dont la majorité est disposée en rangées circonscrites sur une surface rectangulaire d’une longueur de 50 m et d’une largeur de 30 m. Les limites sont confirmées par l’absence de sépulture en dehors de cet espace et par la présence, côté occidental, d’un fossé orienté approximativement N-S, qui clôt l’aire funéraire. La quasi-totalité des sépultures adoptent une orientation NO-SE. Aucun bâtiment contemporain n’est attesté sur l’emprise du terrain de fouille ou à proximité. Ce cimetière semble s’établir en rase campagne. La préservation des vestiges reste très inégale sur l’ensemble du site et les travaux agricoles sont la cause d’un arasement parfois très prononcé.

2La mise au jour de l’intégralité de cette nécropole et le pourcentage élevé de sépultures exhumées (90 %) permettent une étude structurale globale qui complète les données archéo-anthropologiques. À ce stade de l’analyse, seules quelques faits peuvent être évoqués. Deux types de tombes ont été observés : de simples fosses, dont les creusements adoptent des contours rectangulaires ou arrondis, accueillent des coffres de bois ou des linceuls, et des sarcophages, dont les cuves trapézoïdales présentent, pour certains, des formes complètes. Un unique couvercle, partiellement conservé, a été retrouvé. Les recoupements, les juxtapositions entre quelques sépultures et le changement d’orientation pour d’autres dessinent une chronologie relative. Les réductions, la réutilisation de certaines tombes et le faible nombre de recoupements témoignent de l’existence de marquages de surfaces.

3La présence d’ossements n’est pas systématique, un tiers seulement des sépultures contient des squelettes. Toutefois, la plupart des fosses sépulcrales retrouvées vides présentent soit des aménagements contre les parois des creusements (calages de pierres), soit des vestiges de comblements qui témoignent d’une inhumation. L’état de conservation des ossements est très variable non seulement d’une tombe à une autre mais aussi à l’intérieur d’une même sépulture. Quelques squelettes sont complets, d’autres ont subi des dégradations importantes.

4Deux sépultures se démarquent particulièrement par la présence de pierres brûlées et de fragments de charbons dans le comblement des fosses ; les squelettes mis au jour portent les stigmates d’une crémation partielle des corps.

5Plusieurs sépultures ont livré du mobilier métallique, essentiellement des éléments de parure, dont des anneaux, des bagues comportant des inscriptions et des fibules ansées symétriques. Ces dernières offrent une datation comprise entre le viie et le viiie s. Le mobilier céramique, peu abondant, est attribuable aux vie et viie s. Enfin, les sarcophages appartiennent à une typologie qui permet de les rattacher à un horizon chronologique oscillant entre le vie et la fin du viie s.

Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Emmanuel Moizan, „Chaniers (Charente-Maritime). Les Groies“Archéologie médiévale, 38 | 2008, 278.

Online-Version

Emmanuel Moizan, „Chaniers (Charente-Maritime). Les Groies“ [archäologische Miszelle], Archéologie médiévale [Online], 38 | 2008, Online erschienen am: 24 April 2019, abgerufen am 03 Dezember 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/21550; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.21550

Seitenanfang

Autor

Emmanuel Moizan

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Emmanuel Moizan

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Seitenanfang
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search