Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Sites fouillés

Noisy-le-grand (Seine-Saint-Denis). 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits

Responsable d’opération : Élodie Perugini
Notice rédigée avec Cyrille Le Forestier
p. 284-285

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1L’opération de diagnostic effectué rue des Mastraits s’est révélée positive, comme présumé. Le nom même de la rue et les découvertes antérieures étaient des indices de la présence d’une nécropole. La stratigraphie et l’observation des modes d’inhumation ont mis en évidence une occupation funéraire mérovingienne et carolingienne. Aucune structure bâtie n’a été observée.

2Les quelque 10 % des surfaces sondées ont livré 83 sépultures. Le décapage exhaustif de la zone concernée par le projet immobilier (1 200 m2) pourrait donc mettre au jour entre 300 et 450 sépultures. L’intérêt d’une telle découverte est multiple. Tout d’abord, la pérennité des cimetières au haut Moyen Âge n’est pas une donnée fréquente : on assiste généralement à des déplacements des lieux funéraires, directement liés aux déplacements des villages. Ensuite, la bonne conservation des vestiges, tant osseux que mobiliers, favorisera un échantillonnage significatif, grâce à l’absence de bâti, de pillage et de curage des sépultures. La profondeur conservée des fosses est de près de 0,8 m. La fouille de cet ensemble permettra une étude de l’évolution des pratiques funéraires ainsi que de leur mode de mise en œuvre : fosses plâtrées et sarcophages, inhumations en pleine terre, coffrage, réduction de corps, présence de coussins céphaliques, etc. L’étude des vestiges osseux humains aura pour objectif la restitution de la population : paléodémographie, paléopathologie, état sanitaire, ostéométrie et étude des caractères discrets. Enfin, la qualité du mobilier permettra, entre autre, d’enrichir les connaissances sur les ateliers de fabrication et leurs influences régionales. L’intérêt de ce site est également régional et s’inscrit dans une recherche des implantations mérovingiennes et carolingiennes alentours (Saint-Denis, Bondy, Villemomble ou Tremblay-en-France).

Noisy-le-Grand. 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits

Noisy-le-Grand. 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits
Haut de page

Table des illustrations

Titre Noisy-le-Grand. 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/21634/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 520k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cyrille Le Forestier et Élodie Perugini, « Noisy-le-grand (Seine-Saint-Denis). 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 284-285.

Référence électronique

Élodie Perugini, Cyrille Le Forestier, « Noisy-le-grand (Seine-Saint-Denis). 128-138, rue Pierre Brossolette – 4, rue des Mastraits » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21634

Haut de page

Auteurs

Cyrille Le Forestier

Articles du même auteur

Élodie Perugini

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Élodie Perugini

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals