Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Sites fouillés

Vieux (Calvados). Place Saint-Martin

Responsable d’opération : Vincent Hincker
p. 291

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Le diagnostic conduit en septembre 2007 au cœur du hameau Saint-Martin de Vieux a permis d’observer des vestiges pouvant être classés en trois grandes phases d’utilisation de l’espace. Les traces d’occupation les plus anciennes sont constituées de lambeaux de sols, de tronçons de solins en pierre, d’un fossé, de trous d’ancrage de poteau et d’un fond de cabane attestant la présence d’un habitat. Les destructions occasionnées par les creusements postérieurs en limitent considérablement l’interprétation. Si le fond de cabane renvoie à un modèle en usage durant tout le haut Moyen Âge, les autres vestiges observés peuvent tout aussi bien être rattachés à la même période ou signaler des installations périphériques de la ville antique. Quoi qu’il en soit, ces éléments d’habitat apparaissent, dans leur majorité, antérieurs à la transformation de cet espace en aire sépulcrale. Les tombes rencontrées dans le cadre du diagnostic sont des inhumations en coffrage de bois calées à l’aide de blocs de pierres parmi lesquels se remarquent des remplois d’éléments architecturaux antiques et de fragments de cuves de sarcophages. Ces sépultures sont grossièrement disposées selon des alignements N-S dessinant l’emprise d’un cimetière relativement bien structuré, où les recoupements et les superpositions sont occasionnels. Les restes osseux sont très bien conservés et augurent d’analyses anthropologiques fécondes pour la restitution des gestes funéraires. L’absence de mobilier et le caractère peu discriminant des modes d’inhumation interdit d’attribuer toute datation précise à ces sépultures. Néanmoins leur inscription dans un cimetière ayant fait l’objet de plusieurs observations archéologiques antérieures permet de les placer dans une fourchette chronologique large allant du début du viiie s. au début du xviiie s., date à laquelle le cimetière Saint-Martin de Vieux est vendu et transformé en terre agricole. La fin de l’utilisation de l’espace en tant que cimetière est tout aussi peu renseignée du point de vue chronologique. Plusieurs excavations, dont l’une couvre plus de 400 m2, sont venues détruire de nombreuses sépultures. L’origine de ces creusements – affouillements du cimetière à des fins plus ou moins honorables d’érudition ou simple activité d’extraction de plaquette calcaire à des fins architecturales ou agricoles ? – n’est pas clairement identifiée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Hincker, « Vieux (Calvados). Place Saint-Martin », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 291.

Référence électronique

Vincent Hincker, « Vieux (Calvados). Place Saint-Martin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 11 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21702

Haut de page

Auteur

Vincent Hincker

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Hincker

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals