Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Allemagne-en-Provence (Alpes-de-Haute-Provence). La Moutte

Responsable d’opération : Daniel Mouton
p. 237

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1La campagne 2007 sur la motte castrale de La Moutte devait être la dernière d’un programme triannuel. La découverte, une semaine avant la fin du chantier, d’une occupation immédiatement antérieure nécessitera un travail complémentaire envisagé pour 2008.

2La dernière campagne a d’abord été centrée sur la partie de la maison (état 2) qui restait à fouiller. Cet édifice, construit en bois, galets et terre, avait un plan rectangulaire de 8,85 m x 6,15 m avec des murs larges de 0,65 m. L’occupation s’est terminée brutalement vers 1010 par un violent incendie très vraisemblablement dû à une attaque car on a retrouvé des armes, carreaux d’arbalète et hache d’arme ainsi que deux fragments osseux carbonisés d’un individu dont la dépouille a dû être évacuée après l’incendie. Des éléments déterminants quant à la vie quotidienne ont été apportés par la mise au jour de plusieurs poteries complètes, de monnaies et par un meuble carbonisé, probablement un pétrin, dans lequel une pâte de céréales était sans doute en train de lever. À côté de cet objet, un beau chapiteau roman transformé en mortier montrait que les activités culinaires étaient concentrées auprès du foyer. À cela s’ajoutent trois éperons. Parmi eux, une paire est en excellent état de conservation.

3À 2,2 m au-dessous, une autre maison (état 1) a été découverte. Fondée sur le substrat, au centre d’une plateforme de 22 m de diamètre, elle est conservée sur tout son pourtour et reste en élévation sur 1,7 m dans son angle SO. Le plan presque carré (4,90 m x 5,62 m) correspond approximativement à la moitié de l’édifice de l’état 2. Les murs de l’un et l’autre bâtiment étaient construits selon le même procédé. Contrairement à la seconde construction, celle de l’état 1 a été détruite volontairement par ses occupants. En effet, seul du matériel résiduel a été laissé et la stratigraphie a montré qu’un remblai avait été déposé autour de la maison avant qu’elle ne soit incendiée. La fouille de cet ensemble est encore partielle mais on a déjà relevé, à l’extérieur de la maison, des trous de poteau montrant que la surface disponible était occupée par des appentis domestiques de bois dont l’organisation reste à découvrir.

4La chronologie est fondée sur des datations par le radiocarbone et sur les dates fournies par les monnaies. Des analyses dendrochronologiques sont en cours. L’ensemble des deux occupations se situe sur quarante à cinquante ans entre les dernières décennies du xe s. et les années 1005-1010.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Mouton, « Allemagne-en-Provence (Alpes-de-Haute-Provence). La Moutte », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 237.

Référence électronique

Daniel Mouton, « Allemagne-en-Provence (Alpes-de-Haute-Provence). La Moutte » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 08 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21753

Haut de page

Auteur

Daniel Mouton

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Mouton

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals