Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Forbach (Moselle). Château du Schlossberg

Responsable d’opération : Gérard Giuliato et Cédric Moulis
p. 248

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1L’opération a été réalisée avant la réhabilitation du donjon et son ouverture au public. D’importantes perturbations du sol dans le périmètre du donjon ayant été observées, l’étude préalable s’est transformée en opération de sondage préventif. Quatre grandes phases se dégagent de l’étude des stratigraphies et du mobilier archéologique recueilli.

2La première correspond vraisemblablement à l’occupation du Schlossberg par le premier château de Forbach, édifié par les comtes de Sarrebruck (ou leur branche cadette), dont la première mention certaine remonte à 1257. Le rocher, d’un intérêt stratégique évident pour contrôler les déplacements des comtes de Metz, est investi par une fortification ovoïde utilisant au mieux les contraintes du relief. Un trou de poteau pourrait constituer le seul vestige observé d’une première enceinte en bois. Au sud du donjon, une première couche de mortier recouvre la roche-mère, et permet de supposer l’existence d’une structure en dur à cet emplacement dès les origines du château. Mais la quasi absence de mobilier empêche une datation.

3Toujours à l’extérieur du bâtiment, le premier niveau semble recevoir deux remblais successifs, le second riche en faune et en mobilier céramique datable des xiie-xve s. La présence d’un carreau d’arbalète fin xiie-xiiie s. resserre la chronologie. Une nouvelle chape de mortier recouvre ensuite l’ensemble, témoin d’une restructuration de ce secteur. Cette étape ne semble pas postérieure à la fin du xive s.

4À partir de 1436, le site revient en fief à Arnold VI de Sierck. D’après l’analyse stylistique et architecturale du donjon (homogène bien que le parement interne présente deux appareillages distincts) c’est à ce moment qu’un nouveau château est édifié. Au sud, une tranchée de fondation est creusée pour asseoir le bâtiment. Le maigre mobilier céramique qui lui est associé (grès beige de Siegburg et commune grise) ne semble pas postérieur au xve s. Une troisième chape de mortier, plus fine que les deux premières, recouvre l’ensemble. Un fragment de carreau de poêle du xvie s., pris dans cette chape, atteste que cette étape intervient après la grande campagne de travaux d’Arnold. Il est probable que ce niveau est à mettre en relation avec les vestiges d’un bâtiment situé en contrebas. Dans l’emprise intérieure du bâtiment, une fois les murs construits, on a cherché à obtenir une surface plane. Le substrat rocheux a été retaillé, car sa pulvérulence pose sans doute des problèmes de stabilité. Cette séquence, attestée par le socle gréseux proéminent sur lequel reposent le pilier central et le mur nord, fait sans doute disparaître d’anciennes traces d’anthropisation de la roche sauf dans la partie méridionale de l’espace interne, plus basse. Le dénivelé est alors compensé par un remblai de sable et de cailloutis, comportant de nombreux tessons de oules globulaires grises montées en technique mixte, antérieures au xve s. Aucun objet n’a été retrouvé contre la roche-mère, démontrant que la couche de mortier à son contact a été posée peu de temps après. Ce lit d’attente, lié à la chaux, présente des charbons de bois et des ardoises destinés à absorber l’humidité du sol. Par-dessus, plusieurs briques de pavage vernissées ont été observées et le mobilier retrouvé, essentiellement datable des xve-xviie s., confirme la chronologie. Ce niveau de sol fonctionne jusqu’au démantèlement du site, ordonné par le roi de France en 1634.

5Une photographie de la fin du xixe s. et un mobilier très hétérogène prouvent que les strates supérieures résultent d’une accumulation de remblais successifs au cours du xxe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Giuliato et Cédric Moulis, « Forbach (Moselle). Château du Schlossberg », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 248.

Référence électronique

Gérard Giuliato, Cédric Moulis, « Forbach (Moselle). Château du Schlossberg » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 11 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21833

Haut de page

Auteurs

Gérard Giuliato

Articles du même auteur

Cédric Moulis

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Gérard Giuliato

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Cédric Moulis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals