Navigation – Plan du site

AccueilNuméros38Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 1. – Sites fouillésMagny-sur-Tille (Côte-d’Or). Rue ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). Rue du Château

Responsable d’opération : Claudine Munier
p. 252

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1La construction d’un pavillon d’habitation sur le tracé ouest du fossé de la motte castrale de Magny-sur-Tille a justifié une intervention archéologique. Ce château, cité dans des documents du xiie s., est situé à proximité de l’église : la motte est encore visible au sol, mais également par photographie aérienne. Le château était relié par une route à une deuxième construction seigneuriale, une maison forte éloignée de 400 m en direction du NE.

2Un sondage de 30 m2 a été réalisé dans la partie centrale de la future maison afin de ne pas déstabiliser l’emplacement des fondations. Le sable du terrain naturel a été rencontré entre 2 m et 2,30 m de profondeur, au fond du fossé. Ce dernier a été comblé en 1800, au moment où le château a été démoli. Le mobilier qui y a été rejeté date effectivement de cette période.

3Une maçonnerie d’axe SE-NO longe en partie la coupe SO du sondage. Elle est clairement antérieure au comblement du fossé et donc contemporaine d’utilisation de celui-ci, sans qu’il soit possible d’en dater la construction. Seul l’angle nord de ce massif a pu être mis en évidence : la largeur incomplète de cette ­maçonnerie est d’au moins 2 m. Sa hauteur a été observée sur 1,50 m, la nappe phréatique empêchant toute vérification plus profonde. Onze assises de moellons irréguliers sont liées par un limon brun. Les blocs les plus gros sont utilisés pour former l’angle. Les assises inférieures sont plus régulières et construites dans un calcaire différent de celui des assises supérieures, peut-être a-t-on affaire à une reprise.

4La position de ce massif dans ou sur le bord du fossé, dans l’axe d’ouverture du mur de fortification, permet de l’interpréter comme le support d’un passage d’accès vers le château (pont, passerelle, pont-levis ?) enjambant le fossé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudine Munier, « Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). Rue du Château »Archéologie médiévale, 38 | 2008, 252.

Référence électronique

Claudine Munier, « Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). Rue du Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21885 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.21885

Haut de page

Auteur

Claudine Munier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claudine Munier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search