Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Montbazon (Indre-et-Loire). Château

Responsable d’opération : Marie-Denise Dalayeun
p. 253

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Le site castral de Montbazon compte parmi l’importante mosaïque des châteaux construits entre le xe et le xiie s. dans la région Anjou-Touraine. Beaucoup sont le produit des rivalités entre les maisons d’Anjou et de Blois pour l’appropriation de la Touraine, mais des incertitudes demeurent quant aux dates de construction précises des différents éléments architecturaux. Le premier niveau de la tour maîtresse est partiellement enterré et comblé d’un sédiment de nature non identifiée de 5,75 m d’épaisseur.

2Le premier sondage, placé dans l’angle NO de la tour, avait pour but d’étudier les deux premiers mètres de ce comblement afin de vérifier la conservation éventuelle de niveaux médiévaux ou modernes liés à l’occupation ou à l’abandon de la tour.

3La présence d’un mur de refend d’une largeur d’1,80 m a été constatée. Seul le niveau de fondation est encore visible aujourd’hui. Sa construction intervient dans le courant du xiiie s. Il n’est donc pas contemporain de la construction de la tour maîtresse et semble associé au remblaiement et à l’abandon des pièces inférieures. La fouille de ces remblais a livré une assez grande quantité de mobilier archéologique comprenant notamment 654 tessons de céramique caractéristique d’un milieu aristocratique, des ossements appartenant à des animaux (chassés et d’élevage) et 25 objets métalliques (paire de ciseaux, bracelet, monnaies, boucle de ceinture, fibule…).

4Ces découvertes amènent à s’interroger quant à la fonction du site. La tour n’a vraisemblablement pas été abandonnée mais la construction d’un mur de refend pose la question d’un complet remaniement dans l’organisation verticale et dans la distribution des espaces. La disposition n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle des sites des châteaux de Loches et de Tours. En outre, on peut se demander si la tour conserve son caractère résidentiel symbolisé dans les élévations par un niveau de « grande salle » ?

Montbazon. Château, mur de refend.

Montbazon. Château, mur de refend.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Montbazon. Château, mur de refend.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/21893/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 511k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Denise Dalayeun, « Montbazon (Indre-et-Loire). Château  », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 253.

Référence électronique

Marie-Denise Dalayeun, « Montbazon (Indre-et-Loire). Château  » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 10 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21893

Haut de page

Auteur

Marie-Denise Dalayeun

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Denise Dalayeun

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals