Navegación – Mapa del sitio

InicioNuméros38Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 1. – Sites fouillésVic-sur-Seille (Moselle). 7 b, ru...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Vic-sur-Seille (Moselle). 7 b, rue de la Gare, ancien château des évêques

Responsable de la operación: Jean-Denis Laffite
p. 264

Entradas del índice

Año de la operación:

2007
Inicio de página

Texto completo

1Un diagnostic a été réalisé sur un terrain de 2200 m2 (projet immobilier) situé à l’emplacement du quart SE du château arasé au xixe s. Les sondages ont révélé plusieurs phases de construction qui se succèdent sur le site. Les vestiges principaux correspondent aux fondations du château médiéval bâti au début du xiiie s. et réaménagé aux xve-xvie s. : ce sont les courtines sud et est larges d’environ 2 m ; une tour flanquante sud de 6 m de diamètre et la tour d’angle SE large de 8 m de diamètre. Deux autres bâtiments maçonnés de plan quadrangulaire, dont on ignorait l’existence, ont été découverts sur ce site, intra-muros : une tour carrée de 7 m de côté aux murs larges d’1 m et un bâtiment, probablement accolé à la courtine est, de dimensions proches. Ces constructions aux maçonneries identiques seraient datables de la deuxième moitié du xiie s. Elles possèdent des fondations qui recoupent des structures bâties plus anciennes. La tour carrée est établie sur un bâtiment à murs en torchis sur solin empierré. Leur fonction (habitat civil ou éléments d’une maison forte primitive) est difficile à préciser. La datation xie-xiie s. a été effectuée d’après la céramique. Seule une fouille extensive de cet ensemble pourrait confirmer ces hypothèses.

2Un autre élément défensif a été trouvé au centre de la parcelle, à 1,50 m de profondeur. Il correspond à la fondation d’un tronçon de mur en gros appareil (large d’1,60 m), dont la partie supérieure a été récupérée et la tranchée scellée par des niveaux de construction du château, stratigraphiquement attribuables au xiiie s. Cet élément éclaire l’origine du site castral, établi certainement au cours du xiie s. La phase d’occupation antérieure au château primitif est matérialisée par la découverte de 40 sépultures en place. De nombreux indices d’autres sépultures (66 individus) perturbées par le creusement des tombes les plus récentes et des fondations de murs postérieurs, ont été repérés de 0,50 m à 2 m de profondeur. Il s’agit sans conteste d’un cimetière stratifié, de forte densité, de type paroissial, avec des individus représentatifs de tous les âges de la population. Il a été occupé pendant plusieurs siècles, au moins depuis le viie s. jusqu’au xie s., voire encore au début du xiie s. Un sarcophage en calcaire de Meuse, contenant une sépulture secondaire et datable du viie s., a été mis au jour à 2 m de profondeur. Un four à plâtre vraisemblablement médiéval a par ailleurs été découvert vers le centre de la cour. Les vestiges inédits du château médiéval (ancien chef-lieu du temporel des évêques de Metz du xiiie au xviiis.), repérés lors de cette opération, sont en mesure d’apporter des précisions importantes sur l’histoire de l’agglomération vicoise. La parcelle a été rachetée par la commune et mise en réserve archéologique par le SRA.

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia en papel

Jean-Denis Laffite, «Vic-sur-Seille (Moselle). 7 b, rue de la Gare, ancien château des évêques»Archéologie médiévale, 38 | 2008, 264.

Referencia electrónica

Jean-Denis Laffite, «Vic-sur-Seille (Moselle). 7 b, rue de la Gare, ancien château des évêques» [ficha arqueológica], Archéologie médiévale [En línea], 38 | 2008, Publicado el 24 abril 2019, consultado el 04 diciembre 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/21973; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.21973

Inicio de página

Autor

Jean-Denis Laffite

Artículos del mismo autor

Inicio de página

Responsable de la operación

Jean-Denis Laffite

operación (es) dirigida (s) por este arqueólogo

Inicio de página

Derechos de autor

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Inicio de página
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search