Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Vic-sur-seille (Moselle). Place du Tripot

Responsable d’opération : Jean-Denis Laffite
p. 265

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Les sondages réalisés à l’occasion d’un projet immobilier de 1 100 m2, situés intra-muros, en bordure de l’enceinte urbaine médiévale, ont permis de révéler partiellement des vestiges de structures bâties, occupant une moitié de la parcelle du projet. Deux sondages ont fourni la preuve de la présence de vestiges maçonnés perpendiculaires au tracé du mur médiéval, puis arasés et enfouis sous les remblais modernes et les déblais de démolition. Ces vestiges ont donné des informations sur l’occupation du sol des abords internes de l’enceinte, et sur son évolution au cours des époques médiévales et modernes. Leur plan est incomplet, mais certaines contraintes techniques et de sécurité ont limité les investigations archéologiques (zones d’effondrement). La fonction de ces bâtiments n’est pas définie (habitat, structures défensives ou artisanales, lieu de stockage, bâtiments agricoles ?). En revanche, leur datation médiévale est fournie par la présence ponctuelle de fragments de céramique significatifs, datables du haut Moyen Âge (viiie et ixe s.) et du Moyen Âge jusqu’à la Renaissance (xe-xie aux xve-xvie s.). La bouche d’un puits circulaire comblé, d’époque indéterminée, a également été dégagée. Sur le plan cadastral de 1830, aucun bâtiment n’est représenté sur cette parcelle occupée par un jardin au xixe s. Des corps de ferme (grange, étables, écuries) n’ont été bâtis sur ce secteur que tardivement, à la fin du xixe et au xxe s. Les matériaux de la partie supérieure du mur d’enceinte ont été récupérés et le mur médiéval a été remplacé par un mur en terrasse bâti au xixe s. puis reconstruit au milieu du xxe s. Les vestiges de l’enceinte du xiiie s., en grès, large d’1 m, sont encore présents à proximité de la parcelle. Une tombe d’enfant qui semble isolée a été découverte dans un remblai le long de ce mur. Il s’agit d’un sujet reposant en décubitus dorsal, les membres inférieurs en extension, les membres supérieurs ramenés sur la poitrine. C’est un immature, adolescent probable sans plus de précision, inhumé suivant une orientation E-O (tête à l’est).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Denis Laffite, « Vic-sur-seille (Moselle). Place du Tripot », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 265.

Référence électronique

Jean-Denis Laffite, « Vic-sur-seille (Moselle). Place du Tripot » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/21981

Haut de page

Auteur

Jean-Denis Laffite

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Denis Laffite

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals