Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Crots (Hautes-Alpes). Abbaye de Boscodon

Responsable d’opération : Nathalie Nicolas
p. 212

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1La fouille du lavabo de l’abbaye de Boscodon a été réalisée en octobre 2007 : son emplacement, dans l’angle SO du cloître, était connu et certaines structures avaient même été repérées fortuitement lors des travaux de reconnaissance du plan du cloître, en 1982 (aile des Officiers et aile des Convers). Le lavabo a sans doute été détruit à la fin du Moyen Âge ; seules les structures enterrées et condamnées ont été conservées, notamment le réservoir et sa canalisation d’évacuation. La canalisation d’amenée d’eau, quant à elle, avait été coupée et seule la canalisation qui avait été mise au jour en 1994 dans le mur est de l’aile des Officiers est un indicateur fiable de l’arrivée d’eau en amont (travaux de Stéphane Fournier).

2La fouille de cette année se solde par des résultats mitigés : les superstructures du lavabo n’ont pas été retrouvées et la restitution architecturale du lavabo médiéval devra reposer sur l’analyse des pierres de tailles collectées au cours des fouilles antérieures (fragments appartenant à un supposé bassin, éléments de canalisation et de couverture du lavabo, en cargneule) et sur des hypothèses. Les vestiges mis au jour sont ceux du réservoir voûté (dimensions intérieures : 2,81 m x 1,06 m) qui était sous pression, d’après les concrétions calcaires qui recouvraient ses parois intérieures et même les intrados de la voûte. Par ailleurs, les têtes de claveaux de la voûte du réservoir, à sa sortie, étaient aussi concrétionnées. La canalisation d’évacuation a été partiellement mise au jour : large de 0,55 m, ce canal est couvert de dalles sauf à la sortie du réservoir : s’il est possible d’admettre qu’une dalle ait pu être récupérée, ce négatif peut également indiquer qu’il y avait là une structure en bois ou en métal, comme une « martelière » – laquelle pouvait commander le remplissage du réservoir et donc le jaillissement de l’eau dans un bassin, puis évacuer l’eau qui, en cas de trop-plein, débordait.

3Des comparaisons avec les fouilles des abbayes cisterciennes de Maubuisson, de Fontenay ou Mazan montrent que le lavabo est un espace généralement couvert, de plan circulaire ou quadrangulaire, mais pas nécessairement fermé. Même si la fouille n’a pas apporté de réponse définitive sur la présence de murs ou de galeries à claire-voie fermant l’espace du lavabo de Boscodon, elle a permis d’étudier, fait rare, le procédé du jaillissement de l’eau dans le lavabo.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Nicolas, « Crots (Hautes-Alpes). Abbaye de Boscodon », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 212.

Référence électronique

Nathalie Nicolas, « Crots (Hautes-Alpes). Abbaye de Boscodon » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 10 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22129

Haut de page

Auteur

Nathalie Nicolas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nathalie Nicolas

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals