Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). La Citadelle. église « concathédrale » Saint-Mary de Forcalquier

Responsable d’opération : Mariacristina Varano
p. 212

Entrées d’index

Année de l'opération :

2004, 2005, 2006, 2007
Haut de page

Texte intégral

1L’église Saint-Mary de Forcalquier est un monument majeur de l’histoire médiévale du diocèse de Sisteron. Chapelle, puis collégiale, enfin « concathédrale » du diocèse de Sisteron à partir du milieu du xie s., l’édifice est le théâtre de conflits opposant, entre le xie et le xiiie s., les évêques de Sisteron, le chapitre concathédral et les comtes de Forcalquier dont les pouvoirs s’exercent à partir de la citadelle sise au sommet de la ville.

2L’église, qui se développe suivant un axe NO-SE, sur le flanc oriental de la colline de Forcalquier, se compose d’une longue nef unique (30 m x 8,5 m), divisée en trois travées de dimensions inégales, prolongées par un chœur allongé. Les quatre campagnes de fouille menées de 2004 à 2007 ont éclairé l’organisation interne de l’édifice et ses phases de construction (Archéologie Médiévale, t. 36, p. 278).

3La première travée, très courte, est suivie par un deuxième volume entièrement mis au jour lors de la campagne 2007. Délimitée par des piliers vraisemblablement tous à redents, la deuxième travée devait être couverte par une voûte assez haute, probablement en berceau brisé. Une profonde tranchée de fondation du mur gouttereau oriental détermine, à cet endroit, un fort dénivelé entre l’intérieur et l’extérieur de l’édifice. Des réductions de sépultures ont été installées dans des caisses de bois le long de ce mur, sans doute entre la fin du xive et le début du xve s. Plusieurs sépultures ont également été retrouvées contre le parement extérieur (en fondation) du mur gouttereau oriental de l’église. Toujours dans la deuxième travée, deux caveaux voûtés ont été découverts au centre de la nef. La troisième travée présente des caractéristiques bien différentes de la deuxième. Le décalage d’environ 0,25 m entre les niveaux de sol, les matériaux utilisés dans chacun d’eux, et un imposant mur transversal les séparant, semblent prouver un projet de distinction volontaire des deux espaces.

4Enfin, le chœur présente un plan allongé par rapport aux dimensions générales du monument. Long d’environ 6 m, cet espace, construit par la superposition d’un mur semi-circulaire et d’un mur en pans coupés, paraît le résultat d’un seul projet de construction mais dont la réalisation a fait l’objet de plusieurs campagnes, d’où certains décalages entre les deux constructions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mariacristina Varano, « Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). La Citadelle. église « concathédrale » Saint-Mary de Forcalquier », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 212.

Référence électronique

Mariacristina Varano, « Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). La Citadelle. église « concathédrale » Saint-Mary de Forcalquier » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22133

Haut de page

Auteur

Mariacristina Varano

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mariacristina Varano

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals