Navigation – Plan du site

AccueilNuméros38Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II 1. – Sites fouillésGigny-sur-Suran (Jura). Rue Bernon

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Gigny-sur-Suran (Jura). Rue Bernon

Responsable d’opération : David Billoin
p. 213

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Le village peut s’enorgueillir d’une riche histoire religieuse matérialisée par l’une des créations architecturales majeures du Jura à l’époque romane. L’abbaye, fondée vers 893 par l’abbé Bernon, est en effet à l’origine de la fondation de Cluny. L’aspect du village actuel conserve encore l’empreinte de la topographie monastique, plusieurs bâtiments dont l’église abbatiale est l’épicentre. De l’église paroissiale, construite à proximité au xiie-xiiie s., on ignorait pratiquement tout, si ce n’est la date de sa démolition en 1774, puis de sa reconstruction en 1780. De ce nouvel édifice, il ne reste rien en élévation : seul un croquis au crayon réalisé au xixe s. en garde le souvenir.

2Le projet d’agrandissement d’un bureau de poste a donné l’occasion d’ouvrir un sondage de 50 m2 à l’emplacement du chœur de cette église. Deux semelles de fondation de forme quadrangulaire et espacées de 6 m signalent vraisemblablement l’église initiale, qui aurait adopté un plan de type basilical à trois vaisseaux, dont les dimensions seraient tout à fait comparables aux édifices romans jurassiens des xie-xiiie s. La découverte d’une sépulture apparemment isolée à l’emplacement du chœur, datée par 14C, valide une datation au xiie-xiiie s. La fosse étroite, fermée par la tombe creusée dans le substrat argileux, contenait un corps en linceul avec couvercle en bois. Le dépôt d’une phalange de bœuf sur l’aile iliaque du sujet est un élément singulier et témoigne de gestes funéraires encore très peu documentés pour cette période.

3La reconstruction du xviie s. prend appui sur l’une des deux piles de l’édifice antérieur, selon un plan à une seule travée. Ces vestiges de maçonneries ont été situés sur le plan cadastral de 1820. Des fragments de pierres tombales à épitaphe, réutilisés dans la construction d’un caniveau, sont à mettre en parallèle avec la fermeture du cimetière en 1788 et son transfert en dehors du bourg.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Billoin, « Gigny-sur-Suran (Jura). Rue Bernon »Archéologie médiévale, 38 | 2008, 213.

Référence électronique

David Billoin, « Gigny-sur-Suran (Jura). Rue Bernon » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22137 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.22137

Haut de page

Auteur

David Billoin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Billoin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search