Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Maillezais (Vendée). Abbaye Saint-Pierre

Responsable d’opération : Emmanuel Barbier
p. 216

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Une campagne de fouille programmée conduite de 2000 à 2002 sous la responsabilité de Jocelyn Martineau s’est poursuivie avec des études complémentaires destinées à mieux appréhender la nature et le contexte historique des occupations mises en évidence sur le front occidental en limite de plateau. L’objectif de la nouvelle opération est, avant tout, de comprendre les espaces périphériques au monastère. Le maintien d’une porterie primitive, ouverte au sud sur le marais, semble fixer un point de franchissement de l’enclos monastique pour la période romane. Elle se distingue du bâti observé sur le site pour cette période mais aussi du bâti monastique traditionnel. Elle est dotée de trois ouvertures dont deux sur le marais. Le bâtiment est aujourd’hui intégré dans un cellier plus tardif (fin xiiie-début xive s.). Cet aménagement se présente comme une tour quadrangulaire de 20 m de côté, élément architectural alors méconnu et inédit dans la topographie monastique. La réalisation d’un sondage archéologique sur le plateau devait permettre de préciser ses relations avec les bâtiments du cloître ; une étude de bâti complémentaire devait clarifier les liens entre les bâtiments limitrophes (hôtellerie, tour quadrangulaire).

2En dépit de nombreuses contraintes dues à la présence de réseaux divers, le sondage a mis au jour un apport de remblais très important issu de l’effondrement récent d’un bâtiment (courant xviiie s. ?). Cet écroulement semble contenu au sein d’un espace large de 20 m et délimité par deux maçonneries. La première est le mur sud de la tour porte. La seconde, partiellement dégagée, a été mise au jour au cours du diagnostic. Si la présence du mur nord de la tour ne peut être confirmée, le tracé de sa fondation pourrait être fossilisé par une limite plus ancienne. Cet effondrement peut être associé à la découverte d’une maçonnerie orientée N-S et située dans le prolongement du mur de clôture est du cloître. Cet espace, édifié au début de la période romane, semble donc avoir été intégré à la topographie monastique au cours d’une période plus tardive : la plupart du mobilier lapidaire issu de cet éboulis semble en effet appartenir à un bâtiment édifié au cours des xive-xve s.

3L’étude de bâti a révélé deux campagnes de construction distinctes pour le bâtiment. Elles se distinguent par un léger ressaut et par une légère modification de texture du mortier. À l’exception de ce probable arrêt de chantier, l’ensemble obéit à un mode de construction relativement homogène : l’emploi de pierres de taille pour les éléments raidisseurs et l’usage de moellons calcaire pour le reste de l’élévation. La partie orientale de la face sud de l’édifice fut masquée par la construction d’une enceinte montée en moellons calcaires et dotée d’une tourelle de contrefort semi-cylindrique (diamètre : 2,30 m). Cette reprise est largement masquée par la construction d’une tour quadrangulaire liée à l’édification de l’hôtellerie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Barbier, « Maillezais (Vendée). Abbaye Saint-Pierre », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 216.

Référence électronique

Emmanuel Barbier, « Maillezais (Vendée). Abbaye Saint-Pierre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 12 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22165

Haut de page

Auteur

Emmanuel Barbier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Barbier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals