Navigation – Plan du site

AccueilNuméros38Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II 1. – Sites fouillésNouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye

Responsable d’opération : Fabrice Mandon
p. 220

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Des tranchées et des sondages ont été réalisés sur le tracé du réseau d’assainissement qui traversera l’ensemble de l’abbaye bénédictine de Nouaillé-Maupertuis (hors cloître et bâtiments conventuels).

2La fouille, située à hauteur de la plus ancienne porte de l’abbaye (au NE), a mis en évidence une occupation du haut Moyen Âge (structure en bois, faune et céramiques abondantes) recoupée par le cimetière des laïcs qui apparaît au xie s. (développement du bourg, construction de l’actuelle église abbatiale) et disparaît dans le courant du xiiie s., voire dès le xiie s. (époque de construction de l’église paroissiale dans le bourg et de reconstruction d’une chapelle carolingienne isolée, accompagnées toutes deux d’un cimetière dévolu à la population durant le Moyen Âge et l’époque moderne). Les sépultures se recoupent rarement et certaines étaient signalées par un bloc sommaire dressé au pied de la tombe. La plupart des tombes (la totalité des plus anciennes) présentent un coffrage anthropomorphe. Le tracé primitif de l’enceinte, avant l’aménagement de la porte en chicane actuelle (xvie s.), a été retrouvé. Cette maçonnerie demeure mal datée, calée entre les inhumations qu’elle épargne et un important décaissement réalisé à la fin du Moyen Âge. À cette époque, le secteur entouré de servitudes et de logis (officiers claustraux et officiers de justice) a perdu toute vocation funéraire (fosse contenant le squelette entier d’un jeune bovidé, fosse dépotoir).

3Un deuxième sondage a été effectué au pied du clocher-porche de l’église, en travers de la rue qui traverse l’abbaye et longe les bâtiments conventuels. Une succession de bâtiments s’étalant du ixe au xviie s. ont été mis en évidence. Les premières constructions en pierre ont fait place au xe s. à des structures en bois imposantes. Des petites latrines sont associées à ces deux phases. À partir du xie s. commence un déplacement en plusieurs étapes du bâti vers l’ouest, coïncidant avec la construction de l’actuelle église (1re moitié du xie s.) puis du clocher-porche devant l’ancienne façade (fin du xiie s.). Les structures sont variées (murs en moellons, en moellons et pierres de taille, en bois sur sablière, avec plancher, sol de terre battue ou cailloutis) et associées à une voirie qui accompagne leur déplacement vers l’ouest. À la fin du Moyen Âge, un imposant portail est construit en travers de la rue pour séparer la mense abbatiale de la mense conventuelle. Au xviie s., la rue est pavée et les bâtiments sont implantés à leur emplacement actuel. L’étude est encore en cours et la fonction de ces différentes constructions semble délicate à cerner (structures d’accueil pour les phases anciennes ?) d’autant que nous n’avons aucune certitude quant à l’emplacement de l’église carolingienne. L’absence d’inhumations au pied du clocher conforte l’hypothèse d’un déplacement des sépultures de laïcs vers le bourg aux environs de 1200. Le mobilier trouvé en fouille est assez riche (faune, céramiques) avec notamment un important ensemble de vitraux présent dans l’ensemble de la stratigraphie, dès le premier niveau d’occupation des viiie-ixe s.

4Les travaux se poursuivent encore dans l’abbaye (finition de certains secteurs, étude de bâti du logis abbatial antérieur en grande partie à la fin du Moyen Âge, tranchées prévues dans la rue principale, dans la porte nord-est et au pied de l’église, datations 14C).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Mandon, « Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye »Archéologie médiévale, 38 | 2008, 220.

Référence électronique

Fabrice Mandon, « Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Abbaye » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 28 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22197 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.22197

Haut de page

Auteur

Fabrice Mandon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabrice Mandon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search