Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme). Église (chœur)

Responsable d’opération : Arnaud Alexandre et Élise Nectoux
p. 225-226

Entrées d’index

Année de l'opération :

2006, 2007
Haut de page

Texte intégral

1Afin de mieux comprendre les vestiges découverts lors des travaux de réaménagement du chœur de l’église de Saint-Nectaire en 2006, le SRA Auvergne a étudié les vestiges visibles dans la moitié est du chœur et élargi certains creusements contemporains pour mieux appréhender la stratigraphie de l’édifice. Le sous-sol du chœur a été largement perturbé à une époque récente, mais le dégagement du caveau découvert en 2007 et la fouille stratigraphique de l’espace entre ce dernier, le déambulatoire et les fosses a mis au jour plusieurs structures anciennes. Plusieurs éléments témoignent d’un état précédant l’église romane, notamment un alignement de pierres qui semble pouvoir être interprété comme la fondation d’un mur. Un petit lambeau de sol, formé d’un décor de mosaïque en petits galets et cailloux blancs à la surface aplanie, a été mis au jour à proximité du caveau : un sol similaire, dans le chœur de la basilique Saint-Julien de Brioude, est considéré comme antérieur à l’église romane. À Saint-Nectaire, des fragments de ce pavement ont été trouvés dans une tranchée interprétée comme celle de la fondation du déambulatoire, ce qui confirme l’antériorité de ce sol par rapport à la colonnade. Le caveau, dont les parois conservent plusieurs enduits successifs, pourrait être synchrone de cette phase précédant l’époque romane et former un caveau privilégié aux abords duquel le sol était décoré, alors qu’un simple lit de chaux constituait l’aire de circulation du reste de l’édifice.

2Concernant l’état roman, les informations sont plus rares, mais une datation, effectuée sur un joint prélevé dans la chapelle axiale, donne une fourchette chronologique pour le jointoiement de cette chapelle entre 989 et 1117 (pic de probabilité en 1021).

3Le caveau a fait l’objet d’aménagements successifs, datables uniquement par chronologie relative. Son extrémité ouest a été surcreusée de manière à y installer un coffre de pierre, composé par un éventuel fragment de sarcophage réutilisé, lié par un mortier rose à quelques pierres formant la quatrième face du coffre. Cet aménagement est interprété comme un coffre à reliques, pouvant éventuellement correspondre à une fosse d’autel primitive. À l’extérieur du caveau, côté est, un sol de chaux est aménagé avec une probable marche qui semble indiquer qu’on pouvait, derrière l’autel, se diriger vers le caveau. Ce sol pourrait être mis en relation avec les mentions textuelles de réaménagements du chœur au xve s. : la construction d’un grand autel à l’arrière duquel était ménagé un accès peut correspondre aux négatifs de marches visibles sur les parois du caveau.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Alexandre et Élise Nectoux, « Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme). Église (chœur) », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 225-226.

Référence électronique

Arnaud Alexandre, Élise Nectoux, « Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme). Église (chœur) » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 13 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22253

Haut de page

Auteurs

Arnaud Alexandre

Élise Nectoux

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Arnaud Alexandre

Élise Nectoux

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals