Navigation – Plan du site

AccueilNuméros38Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II 1. – Sites fouillésSaint-Satur (Cher). Rue du Commerce

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Sites fouillés

Saint-Satur (Cher). Rue du Commerce

Responsable d’opération : Simon Bryant
p. 226

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Le bourg de Saint-Satur se situe à la limite orientale du Cher, sur le haut du coteau de la rive gauche de la Loire. Pendant l’Antiquité, une agglomération s’est développée au lieu-dit Saint-Thibaut, à la tête d’un pont qui traversait la Loire. Au haut Moyen Âge, ce centre de population s’est déplacé vers le coteau, à l’ouest, avec la fondation d’une église dédiée à saint Romble (ve-vie s.). Un monastère de bénédictins a précédé l’actuelle abbaye, connue par une refondation en 1034, qui a subi les vicissitudes fréquentes du Moyen Âge. De l’ensemble abbatial d’origine, seuls quelques éléments subsistent : une partie du cellier ou du pressoir, un logis du xviie s. et le chevet de l’abbatiale, datable de la fin du xve s. et du xviie s. L’enclos était déjà partiellement loti au xviie s. et la création de l’actuelle rue du Commerce qui le traverse a eu lieu entre la suppression du monastère en 1755 et la rédaction du cadastre ancien en 1820.

2La surveillance des travaux d’enfouissement des réseaux en mai et en septembre 2007 a permis d’observer quelques vestiges, mais les conditions de l’intervention (une tranchée étroite réalisée en étapes) n’ont pas autorisé une vision globale de l’espace. Néanmoins, un grand mur orienté N-S a été observé au SE du chevet, associé à un pilier cruciforme. Il s’agit vraisemblablement des vestiges d’un bâtiment important de l’abbaye médiévale qui occupait la partie SE de l’enclos. Les autres vestiges consistent principalement en des aménagements urbains du xviiie et du xixe s., dont un puits, un caniveau et l’extrados d’une cave voûtée. La stratigraphie est composée essentiellement de remblais sans mobilier caractéristique, destinés sans doute à corriger la pente du terrain. Aucune trace de sépulture n’a été observée aux alentours immédiats de l’abbatiale ; il est possible que le cimetière soit localisé au nord de l’église, s’il n’a pas été dégagé lors du passage de la route vers la fin du xviiie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Bryant, « Saint-Satur (Cher). Rue du Commerce »Archéologie médiévale, 38 | 2008, 226.

Référence électronique

Simon Bryant, « Saint-Satur (Cher). Rue du Commerce » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 19 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22269 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.22269

Haut de page

Auteur

Simon Bryant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Simon Bryant

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search