Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 3. – Projets collectifs de recherche

Loiret. Matériaux, techniques de construction et datation entre Loire et Saône autour de l’an Mil

Responsable d’opération : Christian Sapin
p. 235

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Les réunions de travail de 2007 ont eu lieu à Chartres, Nanterre et Angers et ont porté sur les appareils, les textes et l’utilisation du bois. C’est au cours de ces rencontres qu’ont été reprécisés certains modèles de fiches et le contenu de plusieurs fiches complétées (types de supports, baies liants et enduits) et qu’ont été amorcées les discussions de synthèse selon le plan proposé pour un ouvrage final qui fera le point sur toutes les questions abordées entre mise en œuvre, matériaux et approches archéologiques du bâti croisées avec l’archéométrie. Ce travail devrait aussi trouver écho dans la réalisation du Corpus informatisé des premiers édifices religieux européens antérieurs à l’an Mil qui devra reposer ces prochaines années sur des datations et une approche archéologique raisonnée. Au final, le PCR devrait faire remonter les réalités matérielles et chronologiques à travers les fiches de sites réalisées sur la base de plus de 120 monuments sur trois régions par l’ensemble de l’équipe. Il en ressort, dès à présent, des décalages de plusieurs générations pour des monuments qui peuvent présenter des caractéristiques semblables (utilisation du taillant droit, alternance de brique et pierre par exemple). Il apparaît en revanche des parentés dans l’utilisation du mortier à tuileaux ou dans le calage vertical par des briques. La dernière réunion d’Angers a introduit la présence du bois dans ces constructions. Une présence pas toujours repérée ou documentée mais très variée et qui peut engendrer différentes perspectives pour les datations comme pour les restitutions en fonction des vestiges retrouvés : fragments de boulin, clayonnage, charpente (assez rare) mais aussi négatifs de charpente, présence ou négatifs de plancher… L’analyse du bâti peut montrer, dans certains cas, la construction de charpente avant les voûtes… L’analyse anthracologique des charbons de bois dans les mortiers doit également être prise en compte dans la réflexion générale sur les critères de datation (gros bois ou petits bois, etc.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Sapin, « Loiret. Matériaux, techniques de construction et datation entre Loire et Saône autour de l’an Mil », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 235.

Référence électronique

Christian Sapin, « Loiret. Matériaux, techniques de construction et datation entre Loire et Saône autour de l’an Mil » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22353

Haut de page

Auteur

Christian Sapin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christian Sapin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals