Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 3. – Projets collectifs de recherche

Saint Bris-des-Bois (Charente-Maritime). Abbaye de Fontdouce – prospection géophysique réalisée dans le cadre du PCR « Conditions d’implantation des monastères dans les pays charentais au Moyen Âge » coordonnée par C. Treffort

Responsable d’opération : Vivien Mathé
p. 236

Entrées d’index

Année de l'opération :

2006
Haut de page

Texte intégral

1L’abbaye de Fontdouce, fondée au xiie s., a fait l’objet d’investigations menées en octobre 2006. Les bâtiments de l’abbaye s’inscrivent en fond de vallon d’un petit cours d’eau, la Fontdouce, qui a donné son nom au lieu. Les constructions s’étagent sur les versants de la vallée, l’abbatiale étant sur la partie la plus haute (versant nord) tandis que le cloître se développe en fond de vallon. Les moines ont d’ailleurs utilisé cette ressource en détournant le cours d’eau pour répondre à leurs besoins quotidiens. Ils ont mis en place un système de canalisations qui traverse d’ailleurs la salle capitulaire.

2Les objectifs des prospections géophysiques étaient d’une part, la localisation de vestiges de maçonneries sur des zones actuellement vierges de structures médiévales, et d’autre part, la recherche du réseau hydraulique, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des bâtiments. Suite au relevé de la topographie du vallon, des prospections magnétiques, électriques et électromagnétiques ont été réalisées sur plus d’1 ha aux abords immédiats des constructions. Le rez-de-chaussée (chapelle, parloir, salle capitulaire) a, pour sa part, fait l’objet de prospections électromagnétiques. Les diverses méthodes ont permis de retrouver les structures suivantes :

  • les limites extérieures de l’abbatiale aujourd’hui détruite ;
  • sous les jardins actuels, un espace bâti, organisé, correspondant probablement à un deuxième cloître ;
  • un long mur (60 m) parallèle au lit actuel de la rivière canalisée correspondant peut-être à un tronçon du mur de clôture ;
  • une canalisation souterraine partant d’une prise d’eau sur la rivière et alimentant le réseau hydraulique passant sous la salle capitulaire ;
  • une structure en creux sous le pavage de la chapelle.

3Ces résultats sont totalement conformes aux objectifs et montrent une nouvelle fois le potentiel des méthodes géophysiques dans de tels environnements.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vivien Mathé, « Saint Bris-des-Bois (Charente-Maritime). Abbaye de Fontdouce – prospection géophysique réalisée dans le cadre du PCR « Conditions d’implantation des monastères dans les pays charentais au Moyen Âge » coordonnée par C. Treffort », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 236.

Référence électronique

Vivien Mathé, « Saint Bris-des-Bois (Charente-Maritime). Abbaye de Fontdouce – prospection géophysique réalisée dans le cadre du PCR « Conditions d’implantation des monastères dans les pays charentais au Moyen Âge » coordonnée par C. Treffort » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 08 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22365

Haut de page

Auteur

Vivien Mathé

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vivien Mathé

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals