Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Antorpe et Saint-Vit (Doubs). Le Plénot

Responsable d’opération : Claudine Munier
p. 167

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Une petite partie du diagnostic jouxte les abords du château d’Antorpe. Construit au début du xviie s., il fut rasé en 1817, hormis un bâtiment (écuries ou orangerie) aujourd’hui réaménagé. Le plan détaillé du château n’est pas connu avec précision, aucune recherche d’archives n’ayant été réalisée sur cet édifice. Seul un plan d’ensemble dessiné sur le fond cadastral parcellaire de 1809 permet d’observer sa localisation en regard de la maison encore visible et son implantation générale avec le découpage des jardins attenants.

2La périphérie immédiate du château a livré plusieurs vestiges des jardins aménagés. La topographie (profonde doline, bois…) se prêtait particulièrement à une mise en scène du jardin. En 1764, le promeneur pouvait y admirer « un jardin anglais, un désert, une [sic] obélisque du meilleur goût dédiée aux mânes de leurs parents, un site imitant les tombeaux des Nuits de Young ». Quelques-unes de ces « fabriques » sont encore visibles dans le bois qui domine la doline.

3Des murs de parcelles et des sentiers aménagés observés dans les tranchées du diagnostic archéologique se superposent parfaitement avec les limites définies dans le parcellaire de 1809, mais d’autres structures n’y figuraient pas : un caniveau maçonné, un passage maçonné souterrain (grotte artificielle ?) et un bassin d’agrément circulaire (fig.). Ce dernier montre deux états de construction : son diamètre a été réduit dans un second temps, passant de 9,30 m à 8 m. Le fond du bassin est matérialisé par de grandes dalles posées sur un lit de mortier de tuileau et un muret maçonné circulaire. Un petit aménagement en creux atteste le passage d’un caniveau jusqu’au point central du monument, correspondant à une canalisation disparue destinée à alimenter un jet d’eau.

Antorpe et Saint-Vit. Le Plénot, vue partielle du bassin d’agrément des jardins du château (xviie-xviiie s.).

Antorpe et Saint-Vit. Le Plénot, vue partielle du bassin d’agrément des jardins du château (xviie-xviiie s.).

Cl. C. Munier/Inrap

Haut de page

Table des illustrations

Titre Antorpe et Saint-Vit. Le Plénot, vue partielle du bassin d’agrément des jardins du château (xviie-xviiie s.).
Crédits Cl. C. Munier/Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/22424/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 535k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudine Munier, « Antorpe et Saint-Vit (Doubs). Le Plénot », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 167.

Référence électronique

Claudine Munier, « Antorpe et Saint-Vit (Doubs). Le Plénot » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22424

Haut de page

Auteur

Claudine Munier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claudine Munier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals