Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Douai (Nord). Rue Foucques

Responsable d’opération : Ali Rouibi
p. 175-176

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Le projet de construction d’un bâtiment a donné lieu à une opération de diagnostic archéologique sous forme de quatre sondages mécaniques. Les vestiges, peu perturbés par les installations urbaines postérieures, apparaissent à une faible profondeur. Le quartier de la rue Foucques est bien connu par les sources d’archives qui permettent d’en retracer l’évolution et d’apporter des éléments de topographie historique d’une rare précision. La rue occupe une position privilégiée à quelques mètres de la seconde enceinte urbaine de Douai. Le secteur est parcouru par un réseau hydraulique (dérivations et bras naturels de la rivière Scarpe) connu par la documentation dès le milieu du xiiie s. et qui ne disparaît réellement qu’au cours du troisième quart du xxe s. Avec l’essor démographique douaisien du premier quart du xiiie s., le quartier est rattaché à l’église paroissiale Saint-Nicolas dont l’emplacement correspond vraisemblablement à un fort noyau de peuplement. L’installation de dominicains, ordre mendiant, sur une parcelle voisine, témoigne du caractère populaire et laborieux du quartier. De nombreux ateliers de foulons et de teinturiers sont également attestés, notamment sur la parcelle sondée. Ils profitaient de la proximité d’une dérivation de la rivière Scarpe pour leur activité. De vastes parcelles appartenaient également aux meilleures familles de l’échevinage, qui y installèrent leurs demeures. De riches « ostels » côtoient donc ateliers et immeubles de rapport au sein d’un quartier densément occupé. Les sources témoignent également de la présence dans le secteur de grandes latrines publiques ainsi que d’étuves dont l’emplacement reste à déterminer.

2Malgré le nombre réduit de sondages, le fort potentiel archéologique de la zone est patent. La structure la plus ancienne consiste en une fosse dépotoir datée du début du xiie s. Les tranchées ont mis en évidence la présence de murs en grès, soigneusement parementés, liés à la chaux et associés à un niveau de sol en argile jaune damée daté de la fin du xiie s. Ce sol se caractérise par son très bon état de conservation ainsi que par son emprise continue. L’habitat s’aligne le long d’une dérivation voûtée en grès, orientée selon un axe N-S, dont le tracé a pu être précisé. Un sondage complémentaire a livré les traces d’un second espace résidentiel, aux murs également en grès. Un large foyer disposé sur une sole en pierre témoigne de l’activité domestique du lieu. Enfin, une forte concentration de mortier de tuileau hydrofuge rougeâtre a également été retrouvée dans les niveaux de destruction du site. Il pourrait s’agir de vestiges du démantèlement des ateliers de foulons et de teinturiers présents dans le secteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ali Rouibi, « Douai (Nord). Rue Foucques », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 175-176.

Référence électronique

Ali Rouibi, « Douai (Nord). Rue Foucques » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 16 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22560

Haut de page

Auteur

Ali Rouibi

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Ali Rouibi

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals