Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Dreux (Eure-et-Loir). 17, rue de Sénarmont

Responsable d’opération : Gaël Carré
p. 176

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1L’étude de bâti des façades sud et ouest de la maison romane sise au 17, rue de Sénarmont, découverte à l’occasion de travaux de ravalement, a montré que les maçonneries primitives, stylistiquement datées du milieu du xiie s., sont conservées sur toute la hauteur actuelle de l’édifice. Plusieurs ouvertures autorisent la restitution d’au moins deux niveaux originels n’abritant chacun qu’une seule pièce. Le rez-de-chaussée, peu ajouré, remplissait à l’évidence une fonction de stockage. Une porte située à l’extrémité sud du mur occidental y donnait l’accès. L’étage était, au contraire, assez bien éclairé avec au sud quatre fenêtres géminées formant une claire-voie. Le décor sculpté et le soin particulier apporté aux maçonneries en pierre de taille signalent l’emplacement d’une salle d’apparat et/ou d’habitation. Au centre du mur ouest, une petite porte en plein-cintre desservait ce second niveau. Elle communiquait vraisemblablement avec un bâtiment annexe en pan-de-bois adossé au mur ouest. Une autre porte, plus large, est identifiable sur la façade nord (non étudiée). Précédée d’un probable escalier extérieur, elle constituait vraisemblablement l’entrée principale de la salle. En raison du remaniement systématique de la hauteur du parement qui surmonte les baies géminées de l’étage et du plan très massé du bâtiment, l’édifice devait être initialement plus élancé, à l’image d’une maison-tour. L’hypothèse d’un second étage disparu, à usage de chambre, est privilégiée. Plusieurs remaniements sont attribuables à la fin du Moyen Âge ou au début de l’époque moderne, une étude dendrochronologique ayant daté les bois de charpente du printemps 1506. C’est sans doute à l’occasion de cette phase de travaux que les planchers des premier et second étages ont été modifiés, la mise en œuvre des bois étant postérieure à l’année 1492. Le changement de charpente correspond à la reprise des crêtes des murs et à la construction d’une bâtisse en pan-de-bois appuyée contre le flanc oriental de la maison romane. Cette extension coïnciderait donc avec la perte d’un second niveau supposé de la maison-tour du xiie s. Les autres modifications ne peuvent être précisément datées faute d’élément significatif. L’insertion d’une voûte en berceau pour créer un niveau de cave est potentiellement contemporaine de la restructuration des niveaux supérieurs. Cet aménagement a entraîné une modification de l’accès primitif du rez-de-chaussée. Sur la façade ouest, plusieurs percements sont repérables. Le premier niveau est occupé par deux portes comprenant des montants en pierres et briques. Leur seuil surélevé tient compte de l’emplacement du berceau de la voûte. À l’étage, une porte en plein-cintre possède un encadrement en brique. Ce percement est venu compenser la condamnation de la porte primitive contiguë. Au troisième niveau, une porte témoigne du bâtiment en pan-de-bois disparu. Sur la façade sud, la facture des baies du rez-de-chaussée et du second étage suggère les xixe et xxe s. Les baies romanes ont été, dans le même temps, modifiées et partiellement dissimulées derrière des enduits.

Dreux. 17, rue de Sénarmont. Proposition de restitution de la façade sud.

Dreux. 17, rue de Sénarmont. Proposition de restitution de la façade sud.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Dreux. 17, rue de Sénarmont. Proposition de restitution de la façade sud.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/22564/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 277k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaël Carré, « Dreux (Eure-et-Loir). 17, rue de Sénarmont », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 176.

Référence électronique

Gaël Carré, « Dreux (Eure-et-Loir). 17, rue de Sénarmont » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22564

Haut de page

Auteur

Gaël Carré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gaël Carré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals