Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Laval (Mayenne). 6 et 8, place Saint-Tugal

Responsable d’opération : Jean-Michel Gousset
p. 181

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Un diagnostic archéologique a été effectué dans le cadre d’un projet de construction d’un bâtiment annexe au palais de justice, au cœur d’un îlot du centre historique de la ville. Situé à l’intérieur de l’enceinte urbaine du début du xiiie s., le site présente de nombreux vestiges liés à l’habitat du moyen Âge central au bas moyen âge. Dans la partie NO du site, subsistaient essentiellement des vestiges d’occupation d’arrières de parcelles tournées vers la rue Renaise : fosses de latrines caissonnées en bois (datées par dendrochronologie du début du xiie s.), fosses dépotoirs, latrines maçonnées, mur de clôture de parcelles du xiie au xvie s. Dans le secteur SO, les murs gouttereau et pignon d’un bâtiment conservé en élévation ont fait l’objet d’une étude de bâti. Daté de la toute fin du xive ou du début du xve s., ce bâtiment résidentiel de fond de parcelle, disposant d’importants éléments de confort (latrines à chaque niveau, cheminée), se développait sur trois niveaux au-dessus d’une cave. Au NE du site, un front de construction du bas moyen âge, avec caves et sous-sols, a été fortement perturbé par l’édification, au xviie s., d’un vaste hôtel particulier sur cave. Le plan en L de celui-ci abrite une cour sur rue agrémentée d’un bassin d’angle. La limite entre ce dernier secteur et les parcelles s’organisant vers le NO est matérialisée par un ensemble de murs-terrasses, mais aussi, et ce, antérieurement, par un ensemble de trous de poteau de grandes dimensions (1 m de diamètre environ), formant un alignement, et dont l’abandon se situe dans la première moitié du xiiie s. Une hypothèse séduisante serait d’y voir la limite NE du bourg castral primitif, marquée par un système de forte palissade (si ce n’est une fortification de bois) à l’emplacement où les études statistiques régressives menées sur les anciens fonds cadastraux permettaient de la situer. La date de son abandon correspond par ailleurs à celle de l’édification de l’enceinte urbaine, plus vaste, qui la rendait dès lors inutile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Gousset, « Laval (Mayenne). 6 et 8, place Saint-Tugal », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 181.

Référence électronique

Jean-Michel Gousset, « Laval (Mayenne). 6 et 8, place Saint-Tugal » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 06 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22632

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Gousset

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Michel Gousset

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals