Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Suevres (Loir-et-Cher). Les Châteliers

Responsable d’opération : Jérôme Bouillon
p. 199

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007
Haut de page

Texte intégral

1Un diagnostic archéologique a mis en évidence deux occupations médiévales. La première concerne la période carolingienne (viiie-xie s.). L’essentiel des vestiges mis au jour témoigne d’une occupation qui se développe au nord de l’emprise, le long de l’actuel chemin de Montcellereux et à l’est du chemin N-S qui traverse la parcelle diagnostiquée, soit les points les plus élevés du site, dans un espace situé hors des zones de dépôts alluvionnaires.

2La présence de scories de fer et de culots de forge renvoie à une activité artisanale déjà identifiée pour cette période lors de diagnostics archéologiques précédents. Par ailleurs, le mobilier – céramique « chamottée », fragments de verre et éléments métalliques en quantité significative – suggère une occupation du type habitat privilégié. Le toponyme lui-même, Les Châteliers, peut être en ce sens évocateur.

3Un second noyau d’occupation de la même période est situé dans la partie sud de l’emprise. Il a livré peu de mobilier et sa fonction n’a pu être précisément déterminée.

4La deuxième occupation est attribuée au bas Moyen Âge (xiiie-xve s.). Celle-ci, de concentration plus lâche, apparaît en limite sud de l’emprise, le long de l’actuelle rue des Châteliers, dans la continuité de l’occupation carolingienne dans ce secteur. Le mobilier, constitué de céramique, de fragments de briques ou de plaques foyères, suggère un habitat. La proximité du toponyme Le Château des Châteliers, situé directement au sud de la parcelle sondée, est peut-être à mettre en relation avec les vestiges mis au jour.

5Parallèlement à ces occupations, dont la connaissance est desservie par leur localisation, en limite d’emprise, le diagnostic a principalement mis en évidence une nécropole du Bas-Empire de l’agglomération secondaire antique de Suèvres. Cette nécropole présente un espace réservé aux nourrissons, avec des vases cercueils et une zone de sépultures à inhumations. Par ailleurs, une présence néolithique et protohistorique a pu être identifiée à travers des structures et des niveaux d’occupation piégés dans un horizon massif de limon sableux (alluvions). Enfin, quelques structures archéologiques témoignent de réoccupations ponctuelles des lieux durant les périodes moderne et contemporaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Bouillon, « Suevres (Loir-et-Cher). Les Châteliers », Archéologie médiévale, 38 | 2008, 199.

Référence électronique

Jérôme Bouillon, « Suevres (Loir-et-Cher). Les Châteliers » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/22856

Haut de page

Auteur

Jérôme Bouillon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jérôme Bouillon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals