Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros38Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I 1. – Sites fouillésValdivienne (Vienne). Morthemer, ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2007
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Valdivienne (Vienne). Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie

Grabungsleiter: Patrick Bouvart
p. 200

Index-Einträge

Jahr der Geländearbeit:

2007
Seitenanfang

Volltext

1Avant d’inscrire la maison située 15, rue de l’Aumônerie à Morthemer sur la liste supplémentaire des Monuments historiques, le Service régional des Monuments historiques et le SRA ont sollicité une étude historique et archéologique avec relevé topographique et étude du bâti.

2L’analyse des élévations a permis de définir six phases, de la construction primitive à l’état actuel. La construction s’inscrit dans une phase d’extension extra-muros de l’habitat d’un castrum. L’organisation du bâti est, en outre, conditionnée par un relief accentué et la présence d’un axe de circulation important.

3Une hypothèse veut que la construction primitive ait été le fait d’un membre de la famille Regnault, alors déchue de sa noblesse. L’édifice témoigne en effet d’une certaine aisance, liée à une activité professionnelle : la maison présente un caractère mixte ou polyvalent, associant un rez-de-chaussée à destination artisanale ou commerciale et des étages privatifs à caractère résidentiel (cheminée du premier étage). La construction est envisagée dans une fourchette comprise entre 1477 et 1551. Les typologies des baies et des cheminées plaident pour le xvie s.

4La phase II se caractérise par une réorganisation de tous les étages à la suite de l’édification d’un mur de refend, contemporaine d’une extension de la surface habitable par la construction d’un logis annexe. Aucun indice chronologique ne permet de la dater.

5La phase III est marquée par l’effondrement d’une partie du mur gouttereau oriental. La cause serait imputable à un désordre dans les maçonneries occasionné par la putréfaction d’une poutre portant le plancher du premier étage. Aucune datation ne peut être avancée.

6La phase IV correspond à la reconstruction. Elle intègre l’adjonction d’un escalier hors-œuvre et un réaménagement des espaces intérieurs. Elle s’achève par la réalisation de décors peints dans une pièce du premier étage, dont l’artiste et le commanditaire restent inconnus. Les thèmes sont principalement religieux (scène de Déploration sur le Christ mort). La nature des représentations ne permet pas d’évoquer une chronologie précise.

7Une séparation entre la maison et le logis annexe est établie au cours de la phase V. Elle se concrétise par le bouchage de deux portes. Les causes et la chronologie de ce fait demeurent hypothétiques. La cession du logis annexe à la famille Richard est néanmoins antérieure à 1691. La source énonçant ce terminus offre également la première preuve de l’appartenance de la maison primitive à la famille Regnault.

8Enfin, la phase VI témoigne de transformations attribuées au xixe s.

9L’absence d’indice chronologique pour chacune de ces phases rend indispensable une expertise dendrochronologique, dont les résultats permettraient d’infirmer ou de confirmer l’estimation de la période de réalisation des enduits peints.

Valdivienne. Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie.

Valdivienne. Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie.
Seitenanfang

Abbildungsverzeichnis

Titel Valdivienne. Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/22880/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 542k
Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Patrick Bouvart, „Valdivienne (Vienne). Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie“Archéologie médiévale, 38 | 2008, 200.

Online-Version

Patrick Bouvart, „Valdivienne (Vienne). Morthemer, 15, rue de l’Aumônerie“ [archäologische Miszelle], Archéologie médiévale [Online], 38 | 2008, Online erschienen am: 24 April 2019, abgerufen am 25 Oktober 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/22880; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.22880

Seitenanfang

Autor

Patrick Bouvart

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Patrick Bouvart

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Seitenanfang
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search